2 min de lecture Chine

Coronavirus : en attente d'expulsion, une journaliste américaine est bloquée à Wuhan

Une journaliste du "Wall Street Journal", que la Chine souhaite expulser, va finalement rester à Wuhan le temps de la quarantaine qui frappe la ville, épicentre du coronavirus.

Les rues désertées de Wuhan, le 20 février 2020.
Les rues désertées de Wuhan, le 20 février 2020. Crédit : STR / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

L'illustration de la quadrature du cercle. Une journaliste du Wall Street Journal (WSJ) qui est dans le viseur des autorités chinoises au point qu'on lui a demandé de quitter le pays, doit finalement rester sur place et pour cause : elle est placée en quarantaine, comme tous les autres habitants de la ville de Wuhan

Épicentre de l'épidémie de coronavirus, la cité est verrouillée depuis la fin du mois de janvier. La journaliste Chao Deng, avec deux de ses collègues, qui ont quitté lundi 24 février le territoire chinois, fait l'objet d'une mesure d'expulsion en représailles au titre d'une tribune parue dans le quotidien américain et jugé raciste par Pékin.

En pleine épidémie de coronavirus, le régime communiste a mal pris l'article intitulé : "La Chine est le véritable homme malade de l'Asie". Cette expression est apparue au XIXe siècle pour décrire la Chine à l'époque coloniale. Elle est considérée comme offensante dans le pays asiatique.

Devant le refus du Wall Street Journal de présenter des excuses, les autorités chinoises ont retiré aux trois correspondants leur carte de presse, condition de l'obtention d'un permis de séjour en Chine. 

Interdite d'interviews

À lire aussi
Des masques FFP2 dans une usine (illustration) épidémie
Coronavirus : Édouard Philippe confie de "vraies difficultés" à se procurer des masques

Mais interdite de partir de Wuhan, la journaliste n'a pas pu quitter le territoire chinois pour l'instant. "Pour des raisons humanitaires, nous lui permettrons de rester à Wuhan, mais elle ne pourra pas mener d'interviews", a indiqué mardi 25 février Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Une fois l'épidémie terminée, nous l'autoriserons à partir dans les plus brefs délais", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. Le président américain Donald Trump a affirmé mardi qu'il prendrait bientôt une décision en réponse à l'expulsion par la Chine des journalistes du Wall Street Journal. "Nous allons nous pencher sur ce dossier, c'est quelque chose que je n'aime pas voir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à New Delhi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine Coronavirus Journalistes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants