2 min de lecture Coronavirus

États-Unis : l'inquiétude grandit autour du coronavirus

Les autorités sanitaires fédérales ont fait savoir que la question n’est plus de savoir si le coronavirus va se répandre dans des villes américaines mais quand.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : l'inquiétude grandit autour du coronavirus Crédit Image : Anthony WALLACE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

Comme l’Asie et l’Europe, les États-Unis s’attendent à voir les cas de coronavirus se multiplier rapidement, ce qui ne manque pas d'inquiéter Wall Street, qui décroche. Le Dow Jones a plongé de près de 2.000 points en l'espace de deux jours et la séance de ce mardi 25 février a clôturé en baisse de 3%.

Les autorités sanitaires fédérales ont récemment prévenu que la question n’est plus de savoir si le coronavirus va se répandre dans des villes américaines mais quand, et elles appellent les Américains à se préparer. En prenant notamment des mesures de "distance sociale", c’est à dire par exemple en fermant des écoles s’il le faut, ou en divisant les classes en de plus petits groupes, en annulant des réunions ou des rassemblements et en favorisant le télétravail.

C’est pour cela que l’agence fédérale encourage les entreprises à demander à leurs salariés de rester chez eux si le virus se répand dans leur ville. Mais ces appels à la précaution sont brouillés par des messages contradictoires venus directement de la Maison Blanche, qui minimise le danger.

Une menace prise à la légère par Donald Trump

Le conseiller économique du président Donald Trump, qui cherche à rassurer les marchés, a dit que le virus est "contenu". "Je ne dirai pas que nous sommes hermétiques" a fait savoir ce conseiller important du président, "mais nous ne sommes pas loin de l’hermétique". On comprend ici qu’il souhaite que ces concitoyens ne paniquent pas, ce qui ne ferait qu’aggraver les conséquences économiques intérieures de cette crise. 

À lire aussi
Des plants séchés d'Artemisia, une plante utilisée pour lutter contre le paludisme en Afrique Afrique
Covid-19 : l'OMS encourage la recherche sur les médecines naturelles en Afrique

Mais ce type de déclarations pose problème,  d’une part parce qu’elles contredisent les messages des autorités sanitaires, donc la Maison Blanche contredit sa propre administration. Et puis depuis le début de cette crise, Donald Trump donne l’impression qu’il prend cette menace à la légère.

Il avait prédit la disparition du virus grâce à la hausse des températures au début du printemps et a souligné ces derniers jours que les dizaines d’Américains impactés vont mieux alors que certains d’entre eux sont gravement malades. Il a aussi affirmé devant la presse que les chercheurs sont tout près d’un vaccin alors que les spécialistes prédisent que ça prendra au moins un an

On a pris l’habitude d’entendre chaque jour des mensonges du président, ou ses accommodements avec la vérité. Mais cette fois, avec ce virus, si ça devient une crise majeure de santé publique, ces mensonges du président peuvent avoir de graves conséquences. Notamment sur les prochaines élections présidentielles.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Coronavirus Virus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants