4 min de lecture Pep Guardiola

Ligue des Champions : que vaut Manchester City, le futur adversaire du PSG ?

ÉCLAIRAGE - Après sa qualification obtenue face au Borussia Dortmund, Manchester City se présente face au Paris Saint-Germain en demi-finales de la Ligue des Champions. Une double confrontation durant laquelle les Citizens ont de sérieux atouts à faire valoir pour rêver d'une première finale européenne.

Les joueurs de Manchester City entourent leur entraîneur Pep Guardiola, après leur qualification en demi-finales de la Ligue des Champions
Les joueurs de Manchester City entourent leur entraîneur Pep Guardiola, après leur qualification en demi-finales de la Ligue des Champions Crédit : WOLFGANG RATTAY / AFP / POOL
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Pep Guardiola est enfin parvenu à briser le plafond de verre qui lui résistait depuis son arrivée sur le banc de Manchester City, en 2016. En éliminant le Borussia Dortmund, ce mercredi 14 avril, l'entraîneur espagnol et les Citizens filent vers le dernier carré de la Ligue des Champions, où le Paris Saint-Germain les attend de pied ferme, lors d'une double confrontation qui se tiendra les mercredi 28 avril et mardi 4 mai.

Ce choc au sommet, entre les deux (récents) mastodontes du football européen, fait saliver d'avance les amoureux du ballon rond. Si les Parisiens peuvent rêver d'une nouvelle finale dans la plus grande des compétitions européennes, un an après leur échec face au Bayern Munich, il s'agirait d'une grande première dans l'histoire de Manchester City

Solide leader de Premier League avec onze points d'avance sur leur dauphin Manchester United, les Sky Blues peuvent encore rêver d'un quadruplé historique puisqu'ils sont toujours en course en FA Cup, où ils joueront une demi-finale contre Chelsea, et en Coupe de la Ligue, dont la finale face à Tottenham est prévue le 25 avril.

C'est donc sûrs de leurs forces que les hommes de Pep Guardiola s'avancent face au PSG. Avec un collectif bien huilé se connaissant sur le bout des doigts, les récentes arrivées des recrues Rodri et Ruben Dias dans le onze de départ et l'émergence du jeune Phil Foden, impressionnant face à Dortmund, Manchester City peut rêver de glaner la coupe aux grandes oreilles le 29 mai prochain.

Un des meilleurs jeux de possession d'Europe

À lire aussi
sondage
PSG : pour 57% des Français, pas de sacre en Ligue des champions dans les 3 ans

Le principal point fort du jeu prôné par Manchester City, comme le veut la philosophie "guardiolesque", est évidemment le jeu de possession. Avec un taux régulièrement supérieur à 60%, la possession des Citizens essouffle leurs adversaires qui courent après le ballon et sont souvent sanctionnés par des passes entre les lignes millimétrés, se terminant en but.

Au centre des débats, le chef d'orchestre et capitaine Kévin de Bruyne est la pièce maîtresse de Pep Guardiola. Le milieu de terrain belge multiplie les offrandes sur le front de l'attaque, à destination de ses coéquipiers Bernardo Silva, Riyad Mahrez, Phil Foden et Ilkay Güngodan.

Sans attaquant de pointe dans le onze de départ, le meilleur buteur du club Sergio Agüero étant souvent laissé sur le banc, ces cinq joueurs complémentaires créent un danger permanent dans les 30 derniers mètres adverses, en effectuant un pressing haut sur les phases défensives et en amenant des surnombres sur les séquences offensives, dans un mouvement perpétuel. Mobiles et coordonnées, ils sont les premiers récupérateurs de leur équipe à la perte du ballon. Pourtant techniques et offensifs, ces joueurs (auxquels on peut ajouter Sterling et Jesus) sont les détonateurs du pressing défensif de City.

Défensivement, l'équipe de Pep Guardiola s'est considérablement améliorée avec l'arrivée du Portugais Ruben Dias, en provenance de Benfica, l'été dernier. Associé à John Stones en défense centrale et pouvant compter sur le soutien des latéraux Kyle Walker et João Cancelo (ou Oleksandr Zinchenko), il est l'un des principaux artisans de l'excellente saison des siens en Premier League, où ils n'ont encaissé que 23 buts en 32 rencontres. 

Solide, puissant et doté d'une bonne relance, le Lusitanien a stabilisé un axe défensif pointé comme la faiblesse de l'équipe depuis plusieurs saisons. Son entente avec Stones est redoutable, d'autant que la doublette est protégée des vagues adverses par l'Espagnol Rodri, la plaque tournante au volume de jeu colossal, qui a parfaitement assimilé les exigences de Guardiola après une saison d'adaptation. À City, il fait figure d'un Busquets 2.0, en référence au stabilisateur du milieu de terrain du grand Barça de l'entraîneur catalan. 

Des errements qui pourraient profiter au PSG

Proposant un jeu proche de celui du Bayern Munich, Manchester City a néanmoins de quoi être inquiété à l'idée d'affronter le Paris Saint-Germain. En infligeant un pressing haut sur leurs adversaires, les Sky Blues s'exposent inéluctablement à des contres rapides où la vitesse de Kylian Mbappé pourrait faire des dégâts considérables, comme ce fut le cas à Munich et Barcelone.

Sans numéro neuf de formation, Manchester City pêche également parfois dans la finition, le dernier geste qui peut changer le cours d'une rencontre. Au sortir de la double confrontation contre le Bayern Munich, il est légitime de se demander ce qu'il serait advenu du Paris Saint-Germain, avec la présence de Robert Lewandowski, l'attaquant et meilleur buteur du club bavarois, blessé lors des deux matchs.

Les Citizens devront forcément se monter cliniques sur leurs occasions franches pour espérer prendre à revers Keylor Navas, étincelant depuis le début de la campagne européenne. 

Enfin, le rythme effréné imposé par Pep Guardiola à ses joueurs occasionne des temps faibles, qui seront très largement étudiés à la loupe par Mauricio Pochettino et son staff dans l'optique d'offrir aux supporters parisiens une deuxième finale européenne consécutive. Ce serait également la deuxième pour l'entraîneur argentin, qui avait échoué avec Tottenham face à Liverpool en 2019, après avoir barré la route... du Manchester City de Pep Guardiola.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pep Guardiola Manchester City Paris Saint-Germain
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants