1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Mort de Belmondo : revivez l'édition spéciale consacrée au comédien disparu
6 min de lecture

Mort de Belmondo : revivez l'édition spéciale consacrée au comédien disparu

Le monstre du cinéma français Jean-Paul Belmondo est décédé ce lundi 6 septembre à son domicile à Paris à l'âge de 88 ans. Le monde du cinéma lui rend hommage sur RTL.

Jean-Paul Belmondo en 2010
Jean-Paul Belmondo en 2010
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Sarah Belien

Celui qu'on surnommait "Bébel" s'est éteint "tranquillement". Selon son avocat, Jean-Paul Belmondo est décédé ce lundi 6 septembre à son domicile à Paris. Ce monstre du cinéma français s'est éteint à l'âge de 88 ans. Au micro de RTL, Roselyne Bachelot assure qu'un homme lui sera rendu, "le président en fixera les contours", a assuré la ministre de la Culture.


"Il était très fatigué depuis quelque temps", a précisé son avocat, Me Michel Godest en annonçant son décès. Jean-Paul Belmondo, c'est plus de 80 films et des rôles inoubliables, tels que le jeune premier dans A bout de souffle, pendu à un hélicoptère au-dessus de Venise dans Le guignolo. Dans les mémoires, c'est Le Magnifique Bébel, au sourire ravageur, nez de boxeur et gouaille inimitable, qui restera.

En un demi-siècle, sa carrière commencée sur les planches l'a mené aux sommets du box-office français, avec 130 millions de spectateurs cumulés au cinéma. Celui qui était l'une des dernières grandes vedettes populaires de sa génération, avec Alain Delon ou Brigitte Bardot, peut-être encore plus fédérateur, avait quasiment disparu des écrans après un accident vasculaire en 2001.

Suivez les hommages rendus à Belmondo

19h51 - Le réalisateur Claude Lelouch étaient également présent sur l'antenne de RTL pour rendre hommage à Bébel, qu'il décrit en un mot : "joie de vivre". Selon le réalisateur, "il avait un sourire dévastateur qui faisait qu'il était positif dans un monde où le négatif est tellement fort. C'est pour ça qu'il a eu du succès", assure-t-il. "C'est un acteur tellement magique, dès qu'il ouvrait la bouche, même quand il disait des choses ridicules, on prenait du plaisir à l'écouter", confie Claude Lelouch, pour qui l'acteur devrait être mis au Panthéon.

19h27 - Au téléphone avec Vincent Perrot, auteur du film Belmondo, itinéraire... et en direct sur RTLAlain Delon a bien voulu nous donner quelques mots en hommage à son grand ami du cinéma. "60 ans qu'on se connait. On avait débuté ensemble, on n'était personne", évoque l'acteur. "J'ai partagé ma vie, ma carrière avec lui. La France partageait notre carrière", assure Alain Delon sur RTL. "Maintenant j'attends moi-même de mourir pour pas m'emmerder tout seul", déplore l'acteur, très affecté par la mort de "son compagnon de vie".

19h05 - La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a évoqué son "immense chagrin" ce lundi au micro de RTL à l'annonce de la mort de Jean-Paul Belmondo. "C'est rare un artiste qui réussi à réconcilier l'ensemble des Français. Il plaidait aussi bien dans des films très très populaires mais il n'a jamais non plus abandonné le cinéma d'auteur", admet-elle, décrivant Bébel comme un homme qui "transpirait la sympathie, la bienveillance, l'humour". La ministre confirme également qu'un hommage sera rendu à l'acteur. "Le président de la République en fixera les contours", a-t-elle déclaré au micro de RTL.

18h40 - Philippe Labro, ami du célèbre acteur décédé est revenu sur le tempérament qui faisait de Belmondo l'acteur qu'il était. "On ne dirige par Jean-Paul. On parle avec lui, on l'écoute, on échange et ensuite on lui laisse beaucoup de libertés. Parce qu'il va inventer des choses sur le plateau. Il va changer quelque chose. Il va apporter ce qu'on n'a pas écrit", raconte-t-il sur RTL.

18h29 - Alain Delon, célèbre compère de Belmondo avec qui il a partagé l'affiche de plusieurs films, s'est dit "complètement anéanti" ce lundi sur CNews. "Là je vais essayer de m'accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensembleC'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans", a déclaré l'acteur pris d'une forte émotion.

À écouter aussi

17h47 - Le délégué général du festival de Cannes Thierry Frémaux se souvient de la palme d'honneur offerte à l'acteur en 2017 lors de la 42e édition de la célèbre cérémonie. "Ca avait été difficile de le convaincre", a assuré Thierry Frémaux sur RTL. "C'était un plaisir de le revoir. Il y avait ce film Belmondo, itinéraire... de Domenech et Vincent Perrot qui avait été l'occasion de le faire venir, Drucker l'avait transporté en hélicoptère. Il y avait toute une série d'attention qui lui étaient apportées", se remémore-t-il.

17h40 - Christian Flaesch, ancien patron du 36 quai des Orfèvres, a eu l'occasion de rencontrer Jean-Paul Belmondo en 2013 lors des 100 ans de la police judiciaire. L'acteur était le parrain du prix du Quai des Orfèvres. "Il y a des policiers qui sont rentrés dans la police par rapport à l'image que Belmondo renvoyait des policiers", assure Christian Flaesch. "C'était quelqu'un d'assez fantastique et qui était très accessible", décrit-il.

17h32 - Le compositeur Vladimir Cosma a eu la chance de travailler sur les films L'As des as ou L'Animal dans lesquels Belmondo jouait. Il confie avoir composé ces musiques pour Belmondo. "Il y a très peu d'acteurs qui ont cette personnalité, qui vous inspire et qui vous font écrire de la musique pour eux et pas pour le rôle qu'il interprète. Belmondo faisait partie de ceux-là", confie le compositeur.

17h21 - Bernard Murat était le metteur en scène de la dernière représentation de Belmondo au théâtre dans Frédérick ou le boulevard du crime écrit par Éric-Emmanuel Schmitt. Sur RTL, il décrit un homme "resplendissant de joie d'être là". Pour Bernard Murat, "Jean-Paul était un exemple d'honneur, de probité, de réussir, de s'évader de sa propre peau. Tout ce qu'on peut dire d'un grand acteur", assure-t-il.

17h20 - Belmondo était un homme de cinéma mais également de théâtre. Éric-Emmanuel Schmitt a eu la chance de diriger le géant disparu lors des ses dernières représentations au théâtre. "Je me souviens que lors de sa dernière représentation, le public l'a applaudit debout pendant 20 minutes. C'est comme s'il savait que c'était un moment important parce qu'il était infiniment touché", se remémore le dramaturge. "C'était le bon copain de tout le monde", conclut-il.

17h16 - Emmanuel Macron a également rendu hommage à l'acteur sur Twitter. Pour lui, "il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous", a écrit le président.

17h13 - Philippe Torreton souhaite prendre toutes les images du film Week-end à Zuydcoote, qui est "mon film de chevet", assure-t-il, touché par le soldat joué par Belmondo. "Il a accompagné les enfants qu'on était, les ados, les jeunes adultes et maintenant les hommes mûrs qu'on est et à chaque fois on y trouve du plaisir", assure Phillippe Torreton sur RTL.

17h05 - Lorant Deutsch fait partie des derniers acteurs qui a tourné avec Jean-Paul Belmondo dans les années 2000 dans un film qui s'appelle Peut-être. Sur RTL, Lorant assure avoir eu "une journée de tournage avec lui où je l'ai vu travailler, je l'ai salué. J'ai eu la sensation d'être titulaire", plaisante-t-il. "On voulait tous lui ressembler", affirme-t-il.

16h58 - L'actrice Françoise Fabian a connu Jean-Paul Belmondo à l'âge de 19 ans au conservatoire. "Il a toujours eu 19 ans. C'était quelqu'un de tellement drôle, tellement vivant. Il ne prenait rien au sérieux", raconte-t-elle. L'actrice a tourné Le Voleur avec celui qu'on surnommait Bébel. "Il avait pas besoin de se concentrer, dès qu'on tournait il était dans le coup. C'était comme mon petit frère", évoque Françoise Fabian pleine d'émotions sur RTL.

16h51 - Le réalisateur Bertrand Blier tient également à rendre hommage à Bébel en décrivant "un mec merveilleux". Tourner avec lui était "un confort total, comme si on sortait d'une 4CV et qu'on entrait dans une Rolls", plaisante le réalisateur.

16h47 - Pour Richard Berry, Belmondo c'était "l'ami de tout le monde, le copain qu'on aimerait avoir". L'acteur salue "un modèle, une icone, le papa qu'on aurait voulu avoir. C'est le plus grand qui est parti", a-t-il déclaré sur RTL.

16h42 - Au micro de RTL, l'acteur Michel Boujenah s'est dit très triste à l'annonce de la mort de Jean-Paul Belmondo. "Il faut continuer à l'aimer. C'est impossible d'oublier Jean-Paul, parce que Jean-Paul c'est comme l'Arc de Triomphe, la Tour Eiffel... C'est notre tour Eiffel à nous dans notre métier", confie Michel Boujenah. "C'est le dernier lion qui s'en va", déplore l'acteur.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/