1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la guerre des parrainages se joue aussi sur Twitter
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : la guerre des parrainages se joue aussi sur Twitter

Alors que le Conseil Constitutionnel doit mettre en ligne un premier décompte des parrainages, les élus et candidats ont décidé de se mettre en scène sur Twitter.

Un employé du Conseil constitutionnel classe les actes de parrainages d'élus pour les candidats à l'élection présidentielle, le 13 mars 2007 à Paris
Un employé du Conseil constitutionnel classe les actes de parrainages d'élus pour les candidats à l'élection présidentielle, le 13 mars 2007 à Paris
Crédit : AFP / Martin Bureau
Bataille de parrainages sur les réseaux sociaux
00:03:34
Présidentielle 2022 : ""je t'avais crue", Mélenchon écrit à Taubira après sa victoire à la Primaire
00:03:35
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Thibault Nadal

Le grand jeu "j’affiche mon parrainage sur Twitter" est en vogue en ce moment chez les candidats à la présidentielle. Ça permet à Anne Hidalgo de se rassurer après son "passable plus", à Éric Zemmour de troller Marine Le Pen, aux lepénistes d’affirmer leur fidélité et aux macronistes de préparer le terrain alors qu’il n’est toujours pas candidat. 

C'est ce mardi que le Conseil Constitutionnel doit mettre en ligne un premier décompte des parrainages reçus pour les candidats en fin d'après-midi. En attendant, les parrainages fleurissent sur les réseaux sociaux. C'est l'activité à la mode sur Twitter depuis ce week-end, depuis que les élus ont reçu les formulaires officiels. Certains maires se sont affichés de manière sobre, avec seulement la photo du formulaire, alors que d'autres se sont mis en scène en s'affichant en train de signer le précieux document, en se faisant prendre en photo ou en immortalisant le moment où il glisse l'enveloppe dans la boite aux lettres. 

Le parrainage ne vaut pas soutien, mais là un peu quand même. C'est surtout un premier signal d'alerte de la part de Jean-Luc Mélenchon : "nombre d'élus n'ont encore reçu aucun formulaire, méfiance" dit-il. Il faut croire que les insoumis ont aussi envie de participer. 

Hidalgo veut bloquer la candidature de Taubira

Anne Hidalgo a adopté une stratégie très offensive en retweetant la plupart des élus qui lui accordent leur parrainage, comme Martine Aubry, ou le vice-président de l'association des Maires de France André Laignel. Pourtant, Anne Hidalgo reste scotchée à 2-3% dans les sondages. Elle est arrivée cinquième à la Primaire populaire avec la mention "passable plus", mais elle se refait une santé sur les parrainages. En creux, la candidate du PS fait passer le message qu'elle est " sûre de les avoir". L'objectif inavouable de la Maire de Paris est d'assécher les signatures possibles à gauche, pour pourquoi pas empêcher Christiane Taubira d'aller au bout.

Macron veut régler la question des parrainages rapidement

À lire aussi

Du côté d'Éric Zemmour, c'est beaucoup plus difficile. Enfin sauf quand il s'agit pour le candidat de prendre la pose avec une conseillère régionale RN de Paca qui signe pour lui, afin de faire enrager le camp d'en face. Les élus RN loyaux, eux, jouent la carte "affiche ton parrainage" pour réaffirmer leur fidélité à Marine Le Pen, après les désertions et psychodrames familiaux.

Enfin Emmanuel Macron n'est toujours pas candidat, mais ses troupes préparent le terrain sans aucune discrétion. Les députés sont à bloc. Ça parraine chez En Marche, bien sûr, mais aussi chez Horizons, le parti d'Édouard Philippe, avec l'idée que la question des parrainages soit réglée rapidement.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/