4 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 : 6 points à retenir du scrutin

ÉCLAIRAGE - Carton plein pour les Verts, casse-tête à Marseille, débâcle de la majorité... Voici les enseignements de ce deuxième tour des élections municipales.

Anne Hidalgo, réélue maire de Paris le 28 juin 2020
Anne Hidalgo, réélue maire de Paris le 28 juin 2020 Crédit : JOEL SAGET / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Le deuxième tour des élections municipales a livré son verdict ce dimanche 28 juin, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce scrutin a révélé bien des surprises. C'est une vague verte qui submerge l'hexagone, avec les victoires des écologistes et de leurs alliés dans de nombreuses grandes villes : Bordeaux, Lyon, Marseille, ou encore Strasbourg

La majorité a quant à elle piétiné, avec en point d'orgue, la déconvenue d'Agnès Buzyn, qui a recueilli moins de 14% des voix dans la capitale. Au jeu des alliances, les socialistes ont été les plus fins avec, outre la réélection d'Anne Hidalgo à Paris, la victoire à Montpellier du socialiste Michaël Delafosse, soutenu par les écologistes et la France insoumise, qui affrontait le maire sortant DVG Philippe Saurel.

"Nous avons besoin les uns des autres pour l'emporter et hier soir, la victoire était une victoire d'abord du rassemblement", a souligné Olivier Faure, le patron du PS ce lundi sur RTL. 

1. Carton plein pour les Verts

"Ce qui a gagné ce soir, me semble-t-il, c'est la volonté d'une écologie concrète, d'une écologie en action", a salué l'eurodéputé Yannick Jadot dimanche soir, après une large victoire des écologistes dans les prncipales grandes villes. Les Verts l'ont emporté à Lyon, où Grégory Doucet a réuni 50 % des voix, devant Yann Cucherat, soutenu par le maire sortant Gérard Collomb.

À lire aussi
Une urne et du gel hydroalcoolique (illustration) élections municipales
Municipales 2020 : une élection annulée à cause de l'abstention due à la Covid-19

Huitième ville la plus peuplée de France, Strasbourg voit s'imposer Jeanne Barseghian à la tête d'une coalition EELV-PCF, avec plus de 42 % des voix. On peut encore citer la victoire de Léonore Moncond'huy à Poitiers, Anne Vignot à Besançon, Emmanuel Denis à Tours... À Lille, Martine Aubry l'emporte mais d'une très courte tête (227 voix) devant les écologistes.

2. Fin du règne de la droite à Bordeaux

Outre Lyon, Bordeaux marque également une victoire inédite des Verts. Le candidat écologiste Pierre Hurmic a devancé de peu le maire sortant Nicolas Florian (LR/LaREM), mettant fin à 73 ans de règne à droite dans la capitale girondine. Avocat de profession, Pierre Hurmic s'est imposé avec plus de 46% des voix dans l'ancien fief d'Alain Juppé. "Je suis un vert pragmatique. On m'a enfermé dans une écologie punitive et sectaire pendant la campagne. Mais les Bordelais savent que je ne correspond pas à cette caricature de Khmer vert", a affirmé le nouveau maire de Bordeaux ce lundi sur RTL

3. Casse-tête à Marseille

Le raz-de-marée vert ne s'arrête pas là, puisqu'à Marseille, deuxième ville de France, c'est encore la candidate écologiste à la tête de l'union de la gauche Michèle Rubirola qui a remporté le scrutin avec 39,9 % des voix. Une victoire nuancée après dépouillement total des bulletins, par le nombre de sièges au conseil municipal obtenus dans le camp du Printemps Marseillais. 

Jusque très tard, les calculettes ont chauffé dans la cité phocéenne. La majorité absolue est à 51 sièges de conseillers municipaux et au final, le Printemps Marseillais n'en obtient que 42. La droite de Martine Vassal est juste derrière avec 39 sièges. On peut légitimement penser que Les Républicains ne s'allieront pas au Rassemblement national et que donc Michèle Rubirola sera élue maire mais avec une majorité toute relativeElle peut donc s'attendre à un mandat extrêmement inconfortable, ce qui a un peu gâché la fête dimanche soir.

4. Buzyn, symbole d'une débâcle de la majorité

Réveil difficile en revanche pour le parti du président Emmanuel Macron ce lundi. À Paris, où la encore, Anne Hidalgo, soutenue par les écologistes, s'est imposée avec plus de 49% des voix, ce n'est plus une défaite mais un fiasco pour LaREM. La candidate de la majorité, Agnès Buzyn, a récolté moins de 14% des voix, ce qui ne lui permet pas d'obtenir son siège au conseil de Paris.

"La campagne parisienne a été difficile"reconnaît Stanislas Guerini au micro de RTL. Le délégué général de La République En Marche juge le résultat d'Agnès Buzyn "extrêmement décevant". Seule éclaircie au tableau pour le parti présidentiel, Édouard Philippe a largement été réélu au Havre avec près de 59% des voix

5. Les Républicains majoritaires en nombre de communes

Si les écologistes ont remporté la plupart des grandes villes, le parti des Républicain reste majoritaire en nombre de commune. Malgré la perte de Bordeaux et Marseille, Bruno Retailleau, semble satisfait des succès locaux de la droite : "On va rester très enraciné dans la France, dans la France des petites villes. Des grandes villes aussi, comme Nice.", a déclaré sur RTL le patron des sénateurs LR.

En plus de Nice, où Christian Estrosi a largement été réélu, LR a notamment remporté les élections à Orléans, Saint-Étienne, Lorient, Auxerre, Biarritz ou encore Tarbes. 

6. Un scrutin hors norme

Les Verts grands gagnants du scrutin ? Pas exactement. Ce dimanche, le premier parti de France était plutôt celui de l'abstention. Parmi les 16,5 millions d'électeurs appelés à voter dans 4.820 communes pour le second tour des municipales, ils sont nombreux à avoir boudé le scrutin. Le taux de participation s'établit entre 40% et 41%, selon les estimations, contre 62,1% en 2014.

Cette abstention historique s'inscrit dans le contexte de crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, qui a freiné les électeurs, malgré des mesures sanitaires renforcées, alors que les candidats n'ont quasiment pas pu faire campagne, trois mois après un premier tour déjà marqué par une forte abstention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Écologie EELV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants