1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron et la jeunesse : Trierweiler explique pourquoi ses efforts n'ont "pas suffit"
2 min de lecture

Macron et la jeunesse : Trierweiler explique pourquoi ses efforts n'ont "pas suffit"

ÉDITO - Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron dirige tous ses efforts en direction de la jeunesse. Mais ça ne "suffit pas", constate Valérie Trierweiller qui pointe un "décalage entre le discours et les faits".

Bureau de vote. (Illustration)
Bureau de vote. (Illustration)
Crédit : THEO ROUBY / AFP
L'oeil de Valérie Trierweiler du 23 juin 2021
03:53
L'oeil de Valérie Trierweiler du 23 juin 2021
03:53
micros
Valérie Trierweiler - édité par Cassandre Jeannin

Brigitte Macron le dit elle-même : Emmanuel Macron n’a jamais été jeune. Et il semble bien que malgré ses efforts pour séduire la jeunesse, ça ne marche pas. Depuis quelques semaines, le président dirige tous ses efforts en direction de la jeunesse. On l’a même vu faire une vidéo avec les célèbres youtubeurs McFly et Carlito. Elle a été vue 500.000 fois en une heure et près de 14 millions de vues en une semaine.


Emmanuel Macron a cassé les codes mais ça n’a pas cassé des briques pour autant : l’image du président n’a pas changé. Pourtant, le chef de l’État a aussi annoncé le pass culture : 300 euros pour 800.000 jeunes de plus de 18 ans. Il y avait déjà eu l’opération "un jeune, une solution" pour aider les débutants en difficulté avec la crise sanitaire.

Et puis la semaine dernière, nouvelle annonce juste avant les régionales : la fin du masque en extérieur et surtout la levée du couvre-feu.
 
Ça n’a pas suffi. La génération Z s’est abstenue de voter à 87% et quand elle vote c’est pour les extrêmes ! Alors, il a fallu câliner encore un peu, le gouvernement a annoncé lundi 21 juin la réouverture des discothèques et la reprise des grands concerts. C'était le jour de la fête de la musique, Emmanuel Macron a même reçu Justin Bieber à l'Élysée pour parler de la jeunesse. Comme si le chanteur canadien célébrissime rencontrait les mêmes difficultés qu’un jeune français sans job.

Quel est le problème ?

Il y a un décalage entre le discours et les faits. Souvenez-vous de cette déclaration d’Emmanuel Macron en mai lors d’un déplacement dans la Nièvre : "Je sais ce que cette épidémie et ces mois ont volé de moments de joie, d’insouciance (…) Ça va aller de mieux en mieux."
 
Les jeunes ont besoin de gaité. Mais comme beaucoup, j’ai été choquée par ces images des forces de l’ordre chargeant, sans ménagement, des jeunes lors de la fête de la musique. La police n’agit pas sans instruction. Alors on ne peut pas, d’un côté, dire à la jeunesse la vie reprend, "je suis avec vous", "fêtez la musique ensemble" et les empêcher de faire la bamboche.
 
Après un an de couvre-feu et d’isolement, il faut savoir lâcher la bride surtout quand on fait soi-même la fête à l’Élysée. Tous les psys le disent, l’année a fait beaucoup de dégâts chez les moins de 20 ans. Alors on espère que ce soir, pour le France-Portugal on laissera la jeunesse de ce pays exulter comme il se doit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/