1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vidéo de Macron avec McFly et Carlito : "Le fond du trou de la vacuité", étrille Polony
2 min de lecture

Vidéo de Macron avec McFly et Carlito : "Le fond du trou de la vacuité", étrille Polony

ÉDITO - Emmanuel Macron s'est livré à une concours d'anecdotes avec les Youtubeurs McFly et Carlito. Natacha Polony dénonce un "racolage", "contraire de la fonction du président" et déplore que celui-ci préfère la "facilité et l’hypocrisie".

Emmanuel Macron face à McFly et Carlito.
Emmanuel Macron face à McFly et Carlito.
Crédit : Capture d'écran Youtube McFly et Carlito
L'oeil de Natacha Polony du 24 mai 2021
03:29
L'œil de... Natacha Polony du 24 mai 2021
03:29
Natacha Polony
Journaliste

La vidéo, mise en ligne le 23 mai par les Youtubeurs McFly et Carlito mettant en scène leur visite à l’Elysée et leur concours d’anecdotes avec Emmanuel Macron, a été vue plus de sept millions de fois. Anecdotique ? Sympa ? Consternant ?

Les commentateurs se sentent obligés de préciser que c’était bon enfant. Le mieux, ce sont ceux qui voudraient bien critiquer Emmanuel Macron, mais qui n’ont qu’une trouille, c’est d’être jugés ringards ou coincés. Donc, il faut analyser avec sévérité l’opération de communication, tout en soulignant à quel point l’ambiance était bonne et le fait que, finalement, ça ne mange pas de pain.

On va dire les choses clairement : ce n’est pas parce que ces deux garçons plaisent aux jeunes qu’il faut s’interdire de dire que l’on atteint le fond du trou de la vacuité. D’ailleurs, est-ce que le vide a un fond ?


Mais tous les présidents font de la communication et essayent de s’adresser aux jeunes. Tous les politiques, même. Mais tous n’ont pas fait la leçon à un gamin irrespectueux en lui expliquant la noblesse de la fonction. Vous vous souvenez d’Emmanuel Macron sermonnant un jeune gommeux qui l’avait appelé Manu ? Surtout, cette façon de racoler est non seulement insultante pour ces jeunes dont on croit qu’il suffit de leur parler foot pour qu’ils viennent voter, mais surtout parfaitement inutile.

C'est le contraire de la fonction du président de la République

Natacha Polony
À lire aussi

Paradoxalement, un Jean-Luc Mélenchon, qui va sur les réseaux sociaux à la mode, mais pour y jouer les patriarches révolutionnaires, est beaucoup plus efficace : de l’exaltation et de la transmission. Ce dont beaucoup de jeunes ont en effet besoin. Mais le Président est forcément dans une situation plus compliquée. Il doit incarner l’institution et en même temps ne pas être trop guindé. Honnêtement, ces dernières années, personne n’a réussi.


Sauf que le racolage n’est pas obligatoire. Dire à chacun ce qu’il veut entendre, aux jeunes des discours sur le "privilège blanc", comme sur Brut, et aux vieux, des discours de sécurité et d’ordre, c’est le contraire de la fonction du président de la République telle que prévue par la Constitution, qui doit incarner l’ensemble de la communauté nationale et la souder.

L’exemple le plus effarant ? On est en pleine période de roulement de mécaniques sur le thème "la drogue, c’est de la merde", donc hors de question de légaliser et on va juste amplifier le dispositif policier, et là, devant le président, un des deux larrons explique tranquillement "j’avais un oinj au bec" et Emmanuel Macron ne moufte pas. Ce en quoi il prouve sa ringardise. La vraie position de chef d’Etat moderne, c’est d’expliquer que c’est dangereux, mais de prendre acte du fait que la répression ne marche pas et enrichit les trafics. Dommage de préférer la facilité et l’hypocrisie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/