1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Marine Le Pen, une dynamique sévèrement entamée
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen, une dynamique sévèrement entamée

ÉDITO - Le mauvais score du 20 juin dernier et la réaction de Marine Le Pen ont bel et bien semé un doute, des doutes, dans les rangs du Rassemblement national.

Marine Le Pen, le 8 mai 2021
Marine Le Pen, le 8 mai 2021
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
L'édito politique d'Olivier Bost du 23 juin 2021
02:53
Marine le Pen : le grand doute
02:53
Olivier Bost

La dynamique de Marine Le Pen pour la présidentielle va-t-elle buter sur les régionales de dimanche ? Le mauvais score de dimanche dernier et la réaction de Marine Le Pen ont bel et bien semé un doute, des doutes, dans les rangs du Rassemblement national.

Des doutes que seule une victoire dimanche soir en Paca pourrait dissiper. Des doutes, que certains autour de la candidate à la présidentielle ne vont pas manquer d’exploiter contre elle. Des doutes sur sa stratégie. Et si Marine Le Pen était allée trop vite ?

À force de polir son programme pour aller chercher des électeurs chez Les Républicains, à 
force de s’assagir, le RN capte-t-il encore la colère ? Marine Le Pen aurait-elle oublié le noyau dur de son électorat ? Ceux qui choisissent le Rassemblement national parce qu’il est anti-système et anti-immigration, ceux qu’elle a vertement rabroués dimanche soir. Engueuler ses électeurs comme l’a fait Marine Le Pen est une faute politique à la hauteur de sa déception. Elle dédiabolise et ça démobilise.

Une première analyse

Cette première analyse est partagée par quelques cadres du Rassemblement National et elle est reprise par beaucoup de ses faux-amis. Eric Zemmour qui se mue de jour en jour en candidat potentiel à la présidentielle estime que "les responsables du Rassemblement National à commencer par Marine Le Pen se sont comportés comme des rentiers qui réclament leurs dividendes." La petite galaxie de ceux qui voudraient voir Marine Le Pen chuter en 2022 exulte. Ils pourront reprendre la flamme après l’échec. Robert Ménard le maire de Béziers a expliqué lundi que : "L’abstention ne suffit pas à expliquer le résultat".

À lire aussi

Et si le Rassemblement national ne correspondait pas à l’ambiance du moment ? Une période heureuse de liberté retrouvée. Nous profitons de nos week-ends, l’économie ne va pas aussi mal que nous aurions pu le craindre. 

Marine Le Pen essaye, quand elle ne rage pas contre ses électeurs, de montrer aussi une image plus positive. Elle le répète à qui veut l’entendre : elle ne préfère pas la France d’avant, elle ne cultive pas de nostalgie. Marine Le Pen veut juste refermer une page de 40 ans de politique, explique-t-elle, ses plus proches sont persuadés que son électorat se remobilisera pour la présidentielle.

Les électeurs RN n’en avaient donc peut-être simplement rien à faire des régionales ?

Le Front national, avant le RN, a déjà connu des déconvenues électorales sévères, mais ce qui s’est passé dimanche a bel et bien entamé une dynamique. Une dynamique de victoire en victoire qui permettait de rendre possible dans les esprits la victoire finale en 2022. Si la région Paca ne bascule pas dans 4 jours, cet espoir risque d’être sévèrement entamé, à la présidentielle, la qualification au second tour n’est jamais acquise pour personne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/