1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 12h30 - Loi "sécurité globale" : le controversé article 24 réexaminé par le Sénat
1 min de lecture

Les infos de 12h30 - Loi "sécurité globale" : le controversé article 24 réexaminé par le Sénat

Alors que Christophe Castaner a annoncé sa réécriture, l’article 24 n’est en réalité pas supprimé et sera bien examiné par les sénateurs début 2021.

L'hémicycle du Palais du Luxembourg, où siège le Sénat français (illustration)
L'hémicycle du Palais du Luxembourg, où siège le Sénat français (illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
RTL Midi du 01 décembre 2020
24:05
RTL Midi du 01 décembre 2020
24:05
Marie Moley

L'article 24 de la loi "sécurité globale" ne manque pas de susciter la polémique. Après la bavure policière de la semaine dernière et la colère d'Emmanuel Macron, lundi 30 novembre, l'article qui prévoit de pénaliser la diffusion d'images permettant d'identifier des policiers, adopté la semaine dernière, va être réécrit mais le texte initial se dirige bien vers le Sénat.

Le patron des députés de La République En Marche (LaREM), Christophe Castaner, a beau annoncer une "réécriture complète" de l'article 24, il n'en a pas le pouvoir. L'article a en effet déjà été voté par les députés et c'est désormais le Sénat qui a la main sur ce projet de loi de la "sécurité globale".

Cette annonce n'a pas manqué de faire bondir les sénateurs, de droite comme de gauche. Pour réécrire cet article, les députés LaREM doivent soit attendre que le texte repasse devant l'Assemblée nationale, ce qui ne sera pas le cas avant plusieurs mois, soit en s'appuyant sur un autre texte, la loi contre le séparatisme. Un proche du président du Sénat, Gérard Larcher, résume : "C'est la cacophonie générale, même nous, nous sommes perdus".

À écouter également dans ce journal

Vendée Globe - Monté sur son radeau de survie après une importante voie d'eau sur son bateau, Kevin Escoffier a été récupéré sain et sauf par son concurrent Jean Le Cam. Il se trouvait sur son radeau de survie depuis la veille, après avoir déclenché sa balise de détresse.

À lire aussi


Justice - Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf sont jugés pour la quatrième fois, la troisième fois devant une cour d'appel, pour la mort de la petite Fiona, en 2013. Ce procès avait été repoussé à deux reprises.


Transports - Dans la nuit du lundi 30 novembre au mardi 1er décembre, une poutre s'est effondrée sur les voies du RER C à Paris, près de la gare d'Austerlitz. La circulation est perturbée sur l'ensemble du réseau.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/