1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine est-il un dictateur ?
4 min de lecture

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine est-il un dictateur ?

ÉCLAIRAGE - Certains candidats à la présidentielle se sont montré réticents à qualifier Vladimir Poutine de dictateur. Le président russe en est-il vraiment un ?

Vladimir Poutine, à Moscou, le 10 mars 2022.
Vladimir Poutine, à Moscou, le 10 mars 2022.
Crédit : Mikhail Klimentyev / SPUTNIK / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Le 14 mars, huit candidats à la présidentielle ont été interrogés sur TF1 à propos de la guerre en Ukraine. Parmi les questions qui leur ont été posées : Vladimir Poutine est-il un dictateur ?

Anne Hidalgo l'a clairement qualifié de dictateur, ainsi que la fédération de Russie de dictature. Selon la candidate du Parti socialiste, "nous ne pouvons pas être dans la complaisance avec un dictateur qui utilise la force et qui s'assoit sur le droit." Yannick Jadot s'est également montré très critique envers le président russe. Le candidat d'Europe Ecologie Les Verts parle de "massacre" et de "crimes de guerre". Selon lui, Vladimir Poutine "a toujours été un dictateur." Valérie Pécresse (LR), la candidate des Républicains, a tenu des propos similaires.

Marine Le Pen s'est montrée plus prudente pour l'avenir. La candidate du Rassemblement national n'a pas souhaité parlé de Vladimir Poutine comme d'un dictateur, affirmant que bien qu'elle ne soit pas en accord avec Emmanuel Macron, il "est en train d'essayer de négocier la paix et qui est en pleine diplomatie." Marine Le Pen explique ne pas être convaincue qu'utiliser le mot dictateur "soit susceptible de permettre la paix." Emmanuel Macron a soulevé le même argument que Marine Le Pen. Le chef de l'État a affirmé que "le plus important (…) c'est que j'essaie de protéger notre pays d'une escalade de la guerre, que j'essaie de protéger nos valeurs, (…) donc ce n'est pas en l'insultant ou en le qualifiant que je serai plus efficace." Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour ont partagé le même point de vue, expliquant qu'ils se positionnaient comme de futurs présidents.

De son côté, Fabien Roussel ne parle pas non pus de dictateur. Il explique qu'aujourd'hui, "il y a un agresseur, il y a un coupable, c'est Poutine, et c'est contre lui, sur lui qu'il faut exercer les pressions les plus fortes."

Tous les pouvoirs politiques concentrés

À écouter aussi

Alors, Vladimir Poutine est-il un dictateur ? Selon la définition du Larousse, un dictateur est une personne qui, à la tête d'un État, détient tous les pouvoirs, les exerçant sans contrôle et de façon autoritaire.

Dans sa constitution, la Fédération de Russie n'est pas une dictature. Le chef de l'État est élu au suffrage universel direct (comme en France). Le pouvoir Législatif est représenté par une Assemblée fédérale composée de deux chambres : la Douma (équivalent de l'Assemblée nationale) et le Conseil de la Fédération (équivalent du Sénat). Mais certains éléments sèment le doute quant au fait que la Russie de Poutine soit bien une démocratie. Par exemple, pour ses deux élections, en 2012 et 2018, il a été élu dés le premier tour à 63% puis 76,7% des suffrages. De plus, le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie, possède la majorité absolue des sièges à l'Assemblée (76,22%). On peut donc dire que Vladimir Poutine et son parti, dont il est un des fondateurs, ont les pleins pouvoirs politiques en Russie. Vladimir Poutine a également été accusé de fraude électorale en 2000, 2008, 2011, 2012 et 2016.

Outre ces accusations, certains analystes considèrent qu'il existe une dérive autoritaire du pouvoir. Depuis 2005, l'opposition s'est regroupée à plusieurs reprises pour organiser des manifestations, telles que l'on peut voir en ce moment contre la guerre en Ukraine. Récemment, Vladimir Poutine a d'ailleurs annoncé la mise en place de diverses peines, pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison, pour toute personne propageant des informations visant a discréditer les forces armées russes.

Autre illustration de la dérive autoritaire pointée du pouvoir russe : le cas de l'opposant Alexeï Navalny. Le militant anticorruption a plusieurs fois été emprisonné pour avoir organisé des manifestations contre Vladimir Poutine. Il a également été empoisonné, et selon lui, "Poutine était derrière le crime et c'est la seule explication que j'ai." Il est aujourd'hui emprisonné et réclame sa libération à la suite de violences subies en prison.

Le dictionnaire Larousse donne plusieurs synonymes au mot dictateur, dont autocrate et tyran. Lundi, Jean-Luc Mélenchon, ne voulant pas utiliser le mot dictateur, a préféré une autre formulation : "C'est un autocrate, c'est absolument certain." De son côté, Eric Zemmour a affirmé que Vladimir poutine était quelqu'un "qui a des méthodes rudes, des méthodes tyranniques". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/