1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment Valérie Pécresse construit un nouveau storytelling
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment Valérie Pécresse construit un nouveau storytelling

DÉCRYPTAGE - La candidate Les Républicains fait de son meeting "raté", il y a un mois, un épisode de campagne qui l'a endurcie.

Valérie Pécresse, le 14 mars 2022
Valérie Pécresse, le 14 mars 2022
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Marie-Pierre Haddad

"La candidate antisystème". Qui aurait pu croire que Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à l'élection présidentielle, se définirait ainsi ? C'est pourtant bien le cas. Dans les colonnes du Figaro, celle qui est désormais placée en quatrième position dans notre sondage ne s'avoue pas vaincue. 

Au contraire, Valérie Pécresse a décidé d'écrire une nouvelle histoire, celle de la candidate qui a "subi les coups de poignards" et les "trahisons", selon ses mots cités dans le quotidien. Celle qui contre vents et marrées, n'abandonne pas.

À 26 jours du premier tour de l'élection présidentielle, la candidate Les Républicains refaçonne son image ternie depuis le meeting du Zenith à Paris. Une stratégie qui se résume à une formule bien connue de Nicolas Sarkozy : "Je n’ai pas un centimètre de ma peau qui n’a pas une cicatrice de toutes ces années politiques".

"Cicatrices" et "prise de risque"

C'est un reproche souvent formulée à Valérie Pécresse, même de la part de son entourage : qui est-elle ? Quelle ligne incarne-t-elle ? D'après son équipe, la candidate n'a pas réussi - jusqu'à présent - à briser la carapace. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Lors de son premier meeting de campagne au Zénith de Paris le 13 février dernier, Valérie Pécresse a abordé sa vie privée, tout en se positionnant en retrait. "Ces cicatrices, je ne vous en parlerai pas. Elles n’appartiennent qu’à moi et aux miens. Avec cette pudeur, je ne transigerai pas. Car c’est ma façon de protéger ceux auxquels je tiens le plus", déclarait-elle à la tribune.

À écouter aussi

Un mois plus tard, la candidate Les Républicains a décidé de faire de ce meeting une épreuve de campagne qui l'a endurcie. "Un rendez-vous raté", reconnaît-elle auprès du quotidien. Elle revient sur l'épisode de l'emploi des mots "grand remplacement" : "Une prise de risque peut-être inutile", reconnaît-elle.

Désormais, Valérie Pécresse veut apparaître comme celle qui tient dans l'adversité. "On me dit trop sérieuse, trop sage, trop bonne élève. Je ne suis rien de tout ça. Je me bats, je suis audacieuse et je brise l’armure. Franchement, comment est-ce que je pourrais être plus au contact qu’aujourd’hui ?", lance-t-elle au Figaro.

Dernière ligne droite

Selon notre sondage BVA, Valérie Pécresse est en perte de vitesse, à 12% d'intentions de vote, soit un point de moins que la semaine précédente. "Son socle électoral est aussi moins
solide que celui de ses concurrents, note le sondeur. Il est frappant de constater qu’elle convainc moins d’un électeur de François Fillon sur deux. L’autre moitié se partageant entre Emmanuel Macron (25) et Eric Zemmour (19) pour l’essentiel".

Pour enrayer cette tendance, certains dans l'entourage de la candidate suggèrent de choisir une mesure à marteler sans cesse aux Français. "Nicolas Sarkozy avait le 'travailler plus pour gagner plus'. Ça a imprimé dans l'esprit des gens. Valérie Pécresse a plein d'idées mais on a un catalogue de mesures. C'est plus dur de marquer les esprits", explique un proche. 

Comme l'explique Valérie Pécresse au Figaro, "il faut que le chef de l’État ait cette énergie incroyable de subir les assauts de toute part, d’encaisser, mais aussi, de savoir… marquer les points". Une phrase qu'aurait pu prononcer Nicolas Sarkozy. Le débat face à Eric Zemmour la semaine dernière, lui, a remobilisé la candidate et ses troupes. "C’est vraiment la relance de la campagne qui commence", résume-t-elle. À moins d'un mois du premier tour, la candidate tente son all in

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/