1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Grève du 5 décembre : "Macron sera moins populaire", estime Alain Duhamel
3 min de lecture

Grève du 5 décembre : "Macron sera moins populaire", estime Alain Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel revient sur l'actualité de la semaine, entre la future mobilisation contre la réforme des retraites le 5 décembre, la présence militaire française au Mali et la campagne municipale.

Grève SNCF (illustration)
Grève SNCF (illustration)
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Grève du 5 décembre : "A l'arrivée, Macron sera moins populaire", dit Duhamel
00:06:39
Alain Duhamel - édité par Lilas Fournier

Une semaine importante approche avec la grande grève du 5 décembre. Édouard Philippe a voulu s'expliquer longuement sur la réforme des retraites, objet du bras de fer.  Le Premier ministre, déterminé, est prêt à négocier.

Théoriquement, le 9 ou 10 décembre, c'est la fin de la grève mais aussi le moment où Jean-Paul Delevoye présentera son rapport définitif. Mi-décembre, le Premier ministre présentera le projet de loi sous sa forme définitive. Des négociations peuvent se faire à propos des garanties pour les familles, pour les personnes âgées, les fonctionnaires en particulier les enseignants. Mais ce qui est frappant, c'est que la grève va avoir lieu sur un projet de réforme dont on ne connaît pas bien le contenu.


Il va y avoir une bataille d'opinions féroce. La majorité des Français est favorable à une grève qui combat une réforme des retraites qui fait peur. Au fur et à mesure, la grève deviendra de plus en plus gênante donc de moins en moins populaire. À l'arrivée, Emmanuel Macron sera aussi moins populaire.

La situation actuelle ressemble au mouvement de 1995, avec la proposition d'Alain Juppé de réformer la sécurité sociale, ce qu'il a pu faire, et de supprimer les revenus spéciaux, ce qu'il n'a pas pu renoncer à faire. Il avait fait machine arrière. Il y a eu depuis des réformes successives mais elles étaient partielles. La différence avec celle-ci c'est qu'elle est globale car elle concerne tout le monde. 

Au Sahel, l'Europe manque à l'appel

À lire aussi

La France rendra hommage lundi 2 décembre aux Invalides aux 13 soldats morts au Mali le 25 novembre. Comme les autres pays démocratiques, la France sait très bien rendre hommage aux siens. Aux États-Unis, en France et en Grande-Bretagne, il y a toujours de grandes cérémonies avec des rituels très précis et des discours toujours excellents, quel que soit le président. Quelles que soient les sensibilités, l'ensemble du monde politique rend un hommage qui, pour une fois, est sincère. 

Au Sahel, il n'y a que les Français sur le terrain et il est évident que nous sommes trop seuls. Le territoire fait presque la taille de l'Europe continentale. Même avec 4.500 soldats engagés, très bons et bien équipés, cela reste insuffisant.

Les Américains nous aident avec des satellites. Les Européens qui nous aident s'occupent de l'intendance, du transport ou de la formation des armées locales. Emmanuel Macron, qui se rendra à la réunion de l'OTAN la semaine prochaine, met une pression très forte sur nos alliés pour qu'ils nous aident davantage.

Des partis plus maladroits les uns que les autres

Tous ceux qui ont engagé la campagne municipale pour les futures élections en mars ont grand intérêt à ce que l'on n'en parle pas, tellement ils sont plus maladroits les uns que les autres. Chez Les Républicains, ils se retrouvent avec deux candidats à Marseille. La gauche est tétanisée par la montée prévisible des écologistes. Quant à la République en Marche, je n'ai jamais vu une campagne menée aussi maladroitement, c'est ahurissant. Ils veulent conquérir Paris mais ont deux candidats. Ils veulent garder Lyon... ils ont deux candidats. C'est le comble de l'amateurisme. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire