1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : les temps forts de l'émission "La France face à la guerre"
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : les temps forts de l'émission "La France face à la guerre"

MINUTE PAR MINUTE - Huit candidats à l'élection présidentielle ont détaillé leurs propositions pour stopper la guerre en Ukraine. Ils sont aussi longuement revenus sur les conséquences économiques pour les Français.

Les 8 candidats qui ont été interrogés par TF1 ce 14 mars 2022
Les 8 candidats qui ont été interrogés par TF1 ce 14 mars 2022
Crédit : AFP / Montage RTL.fr
Marie-Pierre Haddad
Les points à retenir
  • Les huit candidats présents sont revenus sur leurs mesures pour régler le conflit en Ukraine. Durant cette émission diffusée sur TF1, ils ont aussi abordé l'écologie, le pouvoir d'achat, la sécurité et les retraites.
  • L'émission "La France face à la guerre" était découpée en trois parties. La première était consacrée à la profession de foi des candidats. La deuxième était une interview. Et la dernière partie a fait office de conclusion.
  • Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse, Fabien Roussel et Éric Zemmour y ont participé à cette émission.
Filtrer et afficher les actualités :

Partie 3 : le droit de réponse

Marine Le Pen a été la première tirée au sort pour cette partie. La candidate du RN a décidé de ne pas interpeller un autre candidat mais de tourner ce droit de réponse en conclusion de son intervention.

Fabien Roussel vante "les jours heureux". Objectif : "Reconstruire une République garantissant les mêmes droits pour tous et pour toutes (...) Les salariés doivent retrouver un vrai pouvoir d'intervention"

Emmanuel Macron, dont le nom a été cité à plusieurs reprises tout au long de l'émission prend la parole. "Il y a des choses parfois irréconciliables dans ce qui a été dit (...) J'ai entendu des avis différents des miens avec qui on peut travailler. Nous devons savoir nous entendre autour de l'essentiel", a-t-il déclaré en répétant à plusieurs reprises le mot "bienveillance".

Valérie Pécresse décide aussi de tourner le droit de réponse en conclusion sans oublier d'adresser un tacle à Emmanuel Macron qu'elle qualifie d'"illusionniste".

Eric Zemmour prend la parole. "Tout ce que j’ai entendu ce soir m’a plutôt convaincu d’être candidat. Moi, je ne vous trahirai pas. Il ne reste plus que 26 jours pour que la #France reste la France", a-t-il expliqué.

Anne Hidalgo critique les discours des extrêmes mais aussi celui d'Emmanuel Macron. "Ceux qui payent la crise sont toujours les mêmes, les classes moyennes", a-t-elle indiqué. Elle a aussi expliqué vouloir porter le droite à mourir dans la dignité.

Jean-Luc Mélenchon s'exprime à son tour. "Je porte un projet de rupture des règles du jeu (...) Cette harmonie est impossible si on laisse la société être dévastée (...) Ne laissez pas tout transformer en marchandise (...) Le marché, c'est le chaos", explique-t-il. 

Yannick Jadot a le dernier mot de la soirée. "Je voudrais m'adresser aux jeunes (...) Le vote écologiste, c'est le vote de la vie", a-t-il conclu.

fabien roussel REPOND AUX QUESTIONS DES JOURNALISTES

Fabien Roussel dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Fabien Roussel dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Crédit Image : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

 "Je pense aux autres peuples d’Europe qui sont totalement dépendants du gaz. Nous sommes moins dépendants en France", explique le candidat communiste.  

Il ne souhaite pas sortir de l'Otan. "Ce n'est pas le sujet. Je souhaite que l’on puisse mettre en débat une autre construction de la sécurité collective de l’ensemble des pays de ce continent (…) C’est ensemble que nous devrions préparer la suite", a-t-il déclaré.

eric zemmour REPOND AUX QUESTIONS DES JOURNALISTES

Eric Zemmour dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Eric Zemmour dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP

Sur la guerre lancée par la Russie, le candidat Reconquête a déclaré : "J’ai condamné tout de suite l’invasion en Ukraine".

Eric Zemmour a indiqué : "Nous avons un problème majeur qui est en train de détruire notre identité, qui mine notre sécurité qui est l’immigration venue du Sud. Ce n’était pas parce qu’il y a la guerre que cette crise s’évapore". 

"Je baisserai délibérément et massivement les impôts et les taxes parce qu’aujourd’hui les impôts et les taxes augmentent pour financer un modèle social ouvert au monde entier. Je suis sur le seul à proposer une lutte déterminé et rude à l’immigration", a-t-il expliqué.

jean-luc melenchon REPOND AUX QUESTIONS DES JOURNALISTES

Jean-Luc Mélenchon dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Jean-Luc Mélenchon dans l'émission "La France face à la guerre", sur TF1 le 14 mars 2022
Crédit Image : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

"Vladimir Poutine est un autocrate, c’est certain", explique le candidat LFI. "Comme Emmanuel Macron, je n’arrangerais pas mes affaires en disant cela, ajoute-t-il. Cela rend la gestion de la France complètement impossible et ça nous met en danger"

"L’objectif numéro 1 est d’isoler Poutine de la scène internationale (...) Il faut taper, taper et taper encore les oligarques. Ils ont presque 1.000 milliards dans les banques", a-t-il avancé.