1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : ce que vous ne verrez pas dans l'émission "La France face à la guerre"
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : ce que vous ne verrez pas dans l'émission "La France face à la guerre"

ÉCLAIRAGE - La première émission qui lance officiellement la campagne présidentielle ne se déroulera pas selon les codes habituels.

Les 8 candidats qui ont été interrogés par TF1 ce 14 mars 2022
Les 8 candidats qui ont été interrogés par TF1 ce 14 mars 2022
Crédit : AFP / Montage RTL.fr
Marie-Pierre Haddad

Une émission pas comme les autres. Ce lundi 14 mars au soir, huit candidats à l'élection présidentielle vont s'affronter lors de l'émission La France face à la guerre, diffusée sur TF1 à partir de 20h20. À l'image de cette campagne présidentielle qui ne ressemble à aucune autre, l'émission de ce soir ne reprend pas les codes habituels en période d'élection.

Tout d'abord, les douze candidats à l'élection présidentielle ne seront pas présents. Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse, Fabien Roussel et Éric Zemmour détailleront leurs propositions pour faire face à la guerre en Ukraine et les conséquences économiques. 

Autre particularité : il ne s'agit pas d'un débat, mais d'une succession d'interviews. Candidat à un second mandat, Emmanuel Macron a indiqué à plusieurs reprises ne pas vouloir participer à un débat avec les autres candidats avant le premier tour. 

Chacun son couloir

Les candidats prendront la parole pendant une minute pour introduire la ligne directrice de leur programme, c'est-à-dire faire une profession de foi. Ensuite, ils repasseront chacun leur tour devant les caméras pour répondre aux questions des journalistes. Cette séquence devrait durer quinze minutes. Et enfin, un droit de réponse sera possible en fin d'émission pendant deux minutes. L'ordre de passage sera décidé après un tirage au sort. Exit donc les interpellations, les règlements de compte, les plans de coupe laissant voir la réaction des adversaires et autres piques si spécifiques aux débats. 

À lire aussi

Les candidats ne se croiseront pas non plus en loge où tout a été pensé afin d'éviter les interpellations. Ils ne seront pas filmés non plus en train d'écouter les interventions de leurs rivaux. La traditionnelle photo avec tous les participants n'aura pas lieu non plus. Pourtant, Valérie Pécresse et Jean-Luc Mélenchon y étaient favorables, comme l'indique L'Opinion

Pas de débat, pas de candidats présents simultanément sur le plateau et donc pas de proches dans le public. Vous ne verrez pas de visages familiers au sein de la classe politique derrière les candidats. Le public sera "neutre". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.