1 min de lecture Police

Castex "pas défavorable" à ce qu'une personnalité indépendante dirige l'IGPN

Face aux polémiques liées aux violences policières, la possibilité d'une réforme de l'IGPN fait partie des pistes de travail étudiées par le gouvernement.

Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020.
Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020. Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Cela pourrait constituer une révolution dans la police française. Jean Castex a indiqué, ce mercredi 2 décembre, n'être "pas défavorable" à ce qu'une personnalité indépendante prenne la tête de l'Inspection générale de la police nationale, parmi une série de propositions qu'il doit prochainement rendre à Emmanuel Macron.

Interrogé sur BFMTV/RMC sur la possibilité que l'IGPN, la "police des polices", soit dirigée par une personnalité indépendante, le Premier ministre a répondu : "Pourquoi pas. Je n'y suis pas défavorable. Nous y travaillons". 

Après une série de polémiques sur les violences policières, la possibilité d'une réforme de l'IGPN fait partie des pistes de travail données par le chef de l'État au gouvernement qui doit soumettre ses recommandations "d'ici une quinzaine de jours", selon Jean Castex. 

Un "meilleur encadrement" des forces de l'ordre

Créée en 1854, l'IGPN essuie régulièrement des critiques pour son supposé laxisme, son manque de transparence, surtout quand il s'agit de dossiers de violences policières et notamment ceux survenus ces derniers mois.

À lire aussi
coronavirus
Bali : les autorités contraignent les touristes sans masque à faire des pompes

En juin dernier, l'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait annoncé vouloir lancer une "réforme" des inspections du ministère : IGPN, mais aussi Inspection générale de la gendarmerie (IGGN) et l'inspection générale de l'administration (IGA). Avec comme objectif de "leur donner plus d'indépendance dans leur action vis-à-vis des services".

De son côté, Jean Castex a dit vouloir être "intraitable sur le respect par ces mêmes forces de sécurité des lois de la République et de la déontologie". Il a aussi plaidé pour un "meilleur encadrement" des forces de l'ordre en se disant "très choqué" par les images récentes du passage à tabac d'un producteur de musique par des policiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police IGPN Jean Castex
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants