1 min de lecture Police

Loi Sécurité globale : Castex instaure une commission pour "réécrire" l'article 24

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré vouloir réécrire l'article 24 de la loi Sécurité globale, qui prévoit de pénaliser la "diffusion malveillante" d'images de policiers.

Des manifestations à Paris le 17 novembre 2020 contre la loi de "sécurité globale"
Des manifestations à Paris le 17 novembre 2020 contre la loi de "sécurité globale" Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce jeudi 26 novembre qu'il allait instaurer "une commission indépendante chargée de proposer une nouvelle écriture de l'article 24" de la proposition de loi "Sécurité globale", qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l'image des policiers et gendarmes.

Cet article a cristallisé toutes les tensions vis-à-vis de cette loi, après que plusieurs voix se sont inquiétées d'une possible restriction du droit à l'information. Samedi dernier, des manifestations avaient rassemblé plusieurs milliers de personnes à travers le pays.

L'article a tout de même été voté, comme le reste de la loi, en première lecture par l'Assemblée nationale, et sera examiné par le Sénat en janvier. Il est d'autant plus critiqué par les oppositions qu'une succession d'affaires présumées de violences policières ont soulevé l'émotion dans le pays ces derniers jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Sécurité Jean Castex
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants