3 min de lecture États-Unis

L’affaire Epstein résumée en moins de 3 minutes

Argent, abus sexuels, suicide, pouvoir... L'affaire Epstein mêle tous les éléments d'une vraie intrigue de roman policier, et connaît des rebondissements aux États-Unis mais aussi en France.

Jeffrey Epstein, homme d'affaire et millionnaire américain. (Illustration)
Jeffrey Epstein, homme d'affaire et millionnaire américain. (Illustration) Crédit : Facebook Jeffrey Epstein
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Jeffrey Epstein est né en 1953. Le sexagénaire est milliardaire, après une carrière dans la finance. Le personnage sulfureux a été arrêté le 7 juillet dernier aux États-Unis. Il est alors accusé de "trafic sexuel" et association de malfaiteurs, et d'agressions sexuelles sur des mineures. Il est passible de 45 années d'emprisonnement. 

Il est accusé d'avoir organisé, pendant plusieurs années, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles sous influence, certaines collégiennes, avec lesquelles il avait des rapports sexuels dans ses nombreuses propriétés. 

Mais l'affaire a pris une toute autre tournure lorsque Jeffrey Epstein s'est suicidé dans sa cellule le 10 août dernier. Le fait qu'il ait pu se donner la mort pose question. Le milliardaire avait déjà été retrouvé fin juillet allongé par terre dans sa cellule d'une prison de Manhattan, avec des marques sur le cou. 

Un complot ?

L'équipe médicale a rapidement terminé l'autopsie sur le corps de Jeffrey Epstein, mais a demandé un délai et des informations supplémentaires avant de donner ses conclusions. Les circonstances de son décès ont alimenté les rumeurs. Le sulfureux homme d'affaires a bien tenté de se suicider mais n'était plus sous surveillance spéciale. Les rondes n'ont pas été effectuées toutes les demi-heures. Il se trouvait seul dans sa cellule, ce qui allait à l'encontre du protocole. Le directeur de la prison a été muté et deux employés suspendus. 

À lire aussi
Donald Trump, le 16 octobre 2019 Syrie
Syrie : les Kurdes "ne sont pas des anges", selon Donald Trump

Compte tenu des personnalités politiques importantes qui pourraient être embarrassées par ce dossier tentaculaire, comme le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, les théories du complot n'ont cessé de se multiplier sur les réseaux sociaux. Donald Trump, lui-même visé, a relayé une vidéo évoquant la thèse de l'implication de l'un de ses prédécesseurs, Bill Clinton, qui avait lui aussi beaucoup fréquenté Jeffrey Epstein au début des années 2000.

Ramification en France et polémique

En France, Jeffrey Epstein aurait pu avoir un rabatteur en la personne de Jean-Luc B. Agent de mannequins, il est accusé par son ancienne comptable d'avoir livré, en échange d'argent, de jeunes adolescentes, parfois mineures, au milliardaire soupçonné d'agressions sexuelles. Déjà en 1989, des mannequins avaient accusé Jean-Luc B. de viol.

Ce volet français de l'affaire Epstein a provoqué un petit soubresaut au gouvernement. La secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa et son homologue auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé Adrien Taquet ont demandé l'ouverture d'une enquête en France le 12 août matin. L'après-midi, la ministre de la Justice Nicole Belloubet leur répond : "Les poursuites ne sont pas des décisions du gouvernement." Ce à quoi Marlène Schiappa a répondu qu'il n'y avait "ni désaccord, ni recadrage"

Une précédente affaire Esptein

En 2008, l'homme d'affaires alors âgé de 55 ans avait été condamné à 18 mois de prison pour avoir recouru aux services de dizaines de prostituées mineures dans sa propriété de Palm Beach. 

Pour ces faits, il risquait la prison à vie. Pourtant, il a fini par obtenir un accord avec le procureur de Floride, Alexander Acosta, lui permettant d'écourter sa peine de 13 mois et de bénéficier d'un aménagement favorable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants