1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - La consultation ophtalmologique à distance bientôt possible
2 min de lecture

Les infos de 8h - La consultation ophtalmologique à distance bientôt possible

Pour éviter les temps d'attente trop longs dans la prise de rendez-vous, l'Assurance-maladie teste actuellement les consultations ophtalmologiques à distance, notamment à Saint-Quentin dans l'Aisne.

Une patiente consulte un ophtalmologue (Illustration)
Une patiente consulte un ophtalmologue (Illustration)
Crédit : Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les infos de 8h - La consultation ophtalmologique à distance bientôt possible
12:44
Le journal RTL de 8h du 24 septembre 2021
12:44
Odile Pouget - édité par Sarah Belien

3 mois, 6 mois, parfois même plus d'un an avant d'obtenir un rendez-vous chez son ophtalmo. C'est pour ces raisons, parce que la population française vieillie, parce que les besoins en soins oculaires ont été multipliés par trois en France ces dernières années, que l'Assurance Maladie a choisi d'expérimenter la consultation ophtalmologique à distance, en vidéo.

C'est à Saint-Quentin dans l'Aisne, dans les locaux d'un hôpital privé, qu'est testé le dispositif. Dans un petit box, première téléconsultation pour Christine, 62 ans, venue pour un renouvellement de lunettes. Face à la patiente, un écran sur lequel vient d'apparaître une ophtalmologiste de Lille, à une centaine de kilomètres de là. Pour ce diagnostic à distance, l'ophtalmo consulte d'abord attentivement chaque dossier. "Il y a une préconsultation auprès de l'orthoptiste, et ensuite le dossier arrive sur ma salle d'attente informatiquement. Moi quand j'ouvre le dossier, c'est exactement comme au cabinet", affirme la spécialiste.

Tension oculaire, fond d'œil, champ visuel... "Le plus gros de la consultation se passe avec nous", assure l'orthoptiste, sur place. "Les délais chez les ophtalmo sont très longs, 6 mois à un an des fois. J'ai une majorité de personnes pour qui ça fait 4-5 ans qu'elles n'ont pas été chez l'ophtalmo", admet-elle.

Christine, elle, a obtenu son rendez-vous en trois semaines et repart soulagée, avec un compte-rendu et une ordonnance. "Au niveau du relationnel avec le médecin, ça s'est très bien passé, parce que j'ai vu qu'elle avait approfondi son diagnostic et qu'elle avait tous les documents en main", affirme la patiente. Le système a toutefois ses limites. Certains examens pour détecter par exemple une cataracte ne peuvent être réalisés en téléconsultation. Un tiers des patients sont ainsi reconvoqués pour une visite en cabinet.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Violences dans les stades - La ministre chargée des Sports est prête à interdire les déplacements de supporters si l'urgence l'impose. Roxana Maracineanu était l'invitée de RTL ce vendredi 24 septembre. "La solution, ce n'est pas de pénaliser tous les supporters à cause de personnes violentes et qui s'en prennent aux autres", a-t-elle déclaré.

Hongrie - L'extrême droite européenne s'est donné rendez-vous en Hongrie pendant deux jours à l'occasion d'un sommet sur la famille. Parmi les invités, Mike Pence, Marion Maréchal ou encore Eric Zemmour, qui sera reçu comme un quasi chef d'État ce vendredi.

Pays-Bas - Un ado de 12 ans est allé jusqu'à saisir la justice contre son père pour obtenir lui sa dose de vaccin. Le garçon veut pouvoir rester au côté de sa grand-mère qui souffre d'un cancer des poumons en phase terminale.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/