1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi Éric Zemmour et Marion Maréchal se rendent à Budapest
2 min de lecture

Pourquoi Éric Zemmour et Marion Maréchal se rendent à Budapest

ÉCLAIRAGE - L'essayiste français rencontrera vendredi le Premier ministre hongrois Viktor Orban en marge d'un sommet de la droite identitaire européenne.

Marion Maréchal et Éric Zemmour
Marion Maréchal et Éric Zemmour
Crédit : AFP
Thomas Pierre & AFP

La rencontre sera scrutée de très près. Le polémiste Éric Zemmour, qui entretient toujours le flou sur une possible candidature en 2022, se rend en Hongrie vendredi, où il doit être reçu en tête-à-tête par Viktor Orban. Une visite qui interviendra en marge du "sommet démographique" organisé par le sulfureux Premier ministre hongrois. L'ancienne députée FN Marion Maréchal sera également présente à ce grand raout de la droite identitaire européenne. 


Depuis 2015, ce séminaire bisannuel a l'ambition d'encourager la natalité par opposition à la solution de l'immigration rejetée par Viktor Orban, l'un des rares en Europe à évoquer la théorie complotiste du grand remplacementthème cher à l'essayiste français. Cette année, les débats porteront sur la nécessaire conciliation entre mesures natalistes et développement durable. 

Mais plus que les thèmes de discussion, la rencontre a cette année une saveur politique particulière. Car après le départ du président américain Donald Trump et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, dont il était proche, Viktor Orban se présente plus que jamais comme le dernier recours face à la pensée libérale des démocraties occidentales.

"Orban a compris l'évolution du monde"

Les nationalistes et souverainistes occidentaux louent depuis des années un "modèle hongrois". Au menu: refus du droit d'asile, lutte contre les minorités sexuelles et de genre, politique nataliste, résistance aux "diktats" européens...Un modèle défendu par le polémiste français. 

"Je trouve que Viktor Orban a compris l'évolution du monde (...) et défend l'identité de son pays et donc celle de l'Europe", expliquait mardi l'éditorialiste proche de l'extrême droite identitaire sur CNews.

À lire aussi

Au pouvoir depuis 2010, Viktor Orban n'a en effet eu de cesse de brandir sa défense d'une Europe "chrétienne" et croise souvent le fer avec Bruxelles sur les migrants ou la question des personnes homosexuelles. "M. Orban a bien raison", estime encore Éric Zemmour, "d'interdire comme il l'a récemment fait la représentation de l'homosexualité auprès des moins de 18 ans. 

"Les militants LGBT n'ont pas à aller faire de la propagande dans les écoles primaires", tranche-t-il. "Au nom de l'Etat de droit, on veut imposer un ordre idéologique. (...) Je trouve cela profondément antidémocratique", ajoute l'éditorialiste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/