1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Grapheal, le pansement qui repère les infections et aide à la cicatrisation
1 min de lecture

Grapheal, le pansement qui repère les infections et aide à la cicatrisation

La jeune start-up grenobloise Grapheal a mis au point un pansement connecté qui facilite la cicatrisation des plaies.

Le patch connecté Grapheal
Le patch connecté Grapheal
Crédit : Grapheal
Grapheal, le pansement qui repère les infections et aide à la cicatrisation
02:04
Sophie Joussellin

Hébergée à Grenoble par le CNRS, Grapheal travaille à la fois sur les nouveaux matériaux comme le graphène mais aussi sur l'électronique embarquée. Elle fabrique des mini-puces sans contact d'environ un millimètre cube utilisées dans la télémédecine.

En combinant toutes ces spécialités, Grapheal a mis au point un patch qui contient du graphène. C'est un nano-matériau miracle qui a notamment des capacités bio-stimulantes, qui aident à la cicatrisation. Ce pansement contient également une petite puce qui analyse en continu la plaie, notamment le degré d'acidité, ce qui permet de repérer une infection. Toutes ces informations peuvent être transmises via une connexion sans fil - la même que dans le pass Navigo ou les cartes bancaires sans contact - et on peut les consulter sur un smartphone.

Le patch connecté Grapheal
Le patch connecté Grapheal
Crédit : Grapheal

Grapheal permet ainsi de savoir si la plaie cicatrise bien sans avoir à retirer le pansement ou si une infection se développe. Ce patch est destiné aux personnes qui souffrent de plaies chroniques, comme les diabétiques et aussi aux personnes âgées. Il est capital de surveiller ces plaies qui mettent souvent plus de 6 semaines à cicatriser et qui, en cas d'infection peuvent entraîner des amputations. 

Le pansement Grapheal permet à la fois de surveiller ces plaies en continu. Il suffit de passer le smartphone juste au-dessus du patch. C'est une économie de temps pour le personnel soignant et aussi d'argent puisqu'on n'a pas à enlever systématiquement le pansement pour voir l'état de la blessure. 

À lire aussi

Actuellement, la start-up a terminé les premiers tests in vitro. Les chercheurs vont passer aux tests sur des personnes saines puis ensuite sur des patients diabétiques. S'ils sont concluants, il y aura une généralisation courant 2021 du patch dans les EHPAD et pour l'hospitalisation à domicile.

Le patch Grapheal devrait revenir au début à moins de 10 euros, voire même 5 euros. A l'unité ça peut sembler un peu cher mais on le changera moins souvent qu'un pansement classique et il ne faut pas oublier qu'il aura des fonctions avancées qui permettent de mieux surveiller les plaies.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/