2 min de lecture Manifestations

Les actualités de 7h30 - 1er mai : des militants écœurés par les violences

Il y a eu moins de violences que prévu lors des manifestations du 1er mai à Paris. Des heurts ont tout de même éclaté et gâché la fête de certains militants, qui n'ont pas caché leur colère.

micro générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 7h30 - 1er mai : des violences et des tensions dans les cortèges Crédit Image : Alain JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Cassandre Jeannin

Ce n'était pas la fête espérée dans les rues de Paris pour le 1er mai mais pas non plus l'apocalypse redoutée. Les violences ont été contenues dans la capitale malgré quelques heurts. La journée a notamment été marquée par l'intrusion de manifestants dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Une tension qui a gâché la fête pour de nombreux militants.

"On est un peu inquiet quand on voit ce qui est en train de se passer là. On reste collés à notre service d'ordre", déclarent Anne et Alain, un couple de syndicalistes, présent dans le cortège de manifestants, au micro de RTL. Ils n'ont pas raté un défilé du 1er mai depuis 25 ans et se révoltent face aux violences : "On s'est un peu fait voler la fête des travailleurs. Je me sens empêché d'aller en manif, j'ai peur des coups et j'ai des collègues qui ne viennent plus en manif parce qu'ils ont peur", indique Alain. "Ca me met en colère, je trouve ça insupportable", ajoute-t-il.

Agent de la fonction publique territoriale, Alain avait pourtant sa liste de revendications à crier à Emmanuel Macron. "Qu'il arrête de bousiller le financement de la Sécu, les hôpitaux, le service public dont ont besoin les Français", revendique-t-il. Anne regrette ce message effacé et son mari s'interroge sur la présence systématique des "black blocs". Ce qui ne les empêchera pas d'être de nouveau dans la rue le 9 mai pour la prochaine mobilisation syndicale. 

À écouter également dans ce journal

Emploi -  Après des mois de suspense et de rebondissement, la justice doit trancher sur le sort de l'aciérie Ascoval qui emploi 270 personnes. Le groupe British Steel fait figure de grand favori.

À lire aussi
Les forces de l'ordre à Biarritz le samedi 24 août 2019 Biarritz
G7: 68 interpellations et 38 gardes à vue samedi

Venezuela - L'opposant Juan Guaido appelle ses partisans à poursuivre les manifestations pour chasser le président Maduro du pouvoir. Manifestation endeuillée mercredi 1er mai par la mort d'une femme de 27 ans, tuée d'une balle dans la tête.

Football -  Le FC Barcelone a corrigé Liverpool en Ligue des Champions. Victoire 3-0 des Catalans, le 1er mai, lors de la demi-finale aller. Messi a été intraitable, auteur d'un doublé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations 1er mai Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797542269
Les actualités de 7h30 - 1er mai : des militants écœurés par les violences
Les actualités de 7h30 - 1er mai : des militants écœurés par les violences
Il y a eu moins de violences que prévu lors des manifestations du 1er mai à Paris. Des heurts ont tout de même éclaté et gâché la fête de certains militants, qui n'ont pas caché leur colère.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-actualites-de-7h30-1er-mai-des-militants-decus-a-cause-des-violences-7797542269
2019-05-02 07:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aXvhPCAlZgF4lE_DrlgErA/330v220-2/online/image/2019/0501/7797540333_des-heurts-ont-eclate-sur-le-boulevard-montparnasse-lors-du-defile-du-1er-mai-2019.jpg