2 min de lecture Restaurant

Covid-19 : "Une fermeture supplémentaire, ce serait nous achever", pour Etchebest

INVITÉ RTL - Le chef étoilé Philippe Etchebest appelle tous ses collègues à manifester ce vendredi 2 octobre contre les mesures de fermeture imposées aux restaurateurs.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Covid-19 : "Une fermeture supplémentaire, ce serait nous achever", pour Etchebest Crédit Image : MEHDI FEDOUACH / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Sarah Belien

Brassard noir et concert de casseroles à 11h45. Repris également par l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, le chef étoilé Philippe Etchebest se fait porteur de l'appel à manifester pacifiquement ce vendredi 2 octobre, contre les mesures de restrictions imposées aux restaurateurs. Le chef appelle également les Français "qui dépendent aussi de nos filières" à soutenir le mouvement.

Ce vendredi, les restaurateurs se posteront "devant nos établissements, avec un brassard noir enfilé, en faisant un concert de casseroles pendant une minute," explique le chef étoilé depuis son établissement bordelais Le Quatrième Mur. Ceci "pour alerter les pouvoirs publics de la fragilité de notre profession aujourd'hui et des emplois de nos collaborateurs."

Philippe Etchebest alerte sur l'impact réel que pourrait entraîner une nouvelle fermeture. "On demande aussi à nos fournisseurs, artisans, producteurs également de nous soutenir, car on génère 2 millions d’emploi directs et indirects. Si on ferme, mettre en péril beaucoup d’autres professions."

Je ne suis pas à l'abri de fermer et je ne vais pas me contenter de mourir le dernier

Philippe Etchebest, chef étoilé
Partager la citation

Cette action est principalement de dire : "On n'est pas plus dangereux que dans un train ou dans un avion. On est des professionnels et on respecte nos clients. On peut faire respecter les gestes barrières," appelant au professionnalisme des restaurateurs à faire appliquer au mieux les règles sanitaires dans leur établissement.

À lire aussi
agriculture
Black Friday : un producteur vend ses pommes de terre à prix cassé

Citant les chiffres désastreux dans le domaine de la restauration, comme l'augmentation de plus de 150.000 chômeurs dans la profession par rapport au premier semestre, Philippe Etchebest déplore le manque de solution pour aider les restaurateurs à faire face à la crise. "On nous dit qu’on aura le chômage partiel, c’est bien mais ce n’est pas la solution. (...) Ça ne paiera jamais les charges qui continueront à courir," martèle-t-il.


Pour le chef, "une fermeture supplémentaire, ce serait nous achever. Je suis dépité, j'ai du mal à comprendre," déplore-t-il au micro de RTL. "Moi-même je ne suis pas à l'abri de fermer et je ne vais pas me contenter de mourir le dernier", affirme-t-il, déterminé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restaurant Bordeaux Philippe Etchebest
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants