3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : 8 fake news qui circulent sur l'épidémie

FACT CHECKING - L'épidémie de coronavirus prend de l'ampleur dans le monde amenant avec elle de nombreuses fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux.

Coronavirus : attention aux "fake news" sur les réseaux sociaux
Coronavirus : attention aux "fake news" sur les réseaux sociaux Crédit : iStock Editorial / Getty Images Plus
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

En pleine période d'épidémie de coronavirus, les fake news se multiplient et envahissent les réseaux sociaux depuis le début de l'épidémie. Fin février, déjà, l'Organisation mondiale de la santé a tordu le cou à plusieurs d'entre elles sur son site internet, dénonçant leur propagation, et tenant à corriger un grand nombre de fausses informations

En France, les principaux acteurs du web s'étaient eux réunis à Bercy, à la fin du mois dernier, autour de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, Cédric O le secrétaire d'État, chargé du Numérique et Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de la Protection de l'Enfance. L'objectif était de mettre en avant les informations vérifiées, provenant de sources officielles, mais aussi de repérer au plus rapidement les fake news sur internet afin de réduire leur montée en puissance. 

Nombreuses d'entre elles arrivent à passer entre les mailles du filet et à se propager. RTL.fr vous aide à démêler le vrai du faux. 

1. L'armée américaine n'a pas amené le coronavirus à Wuhan en octobre 2019

Selon des rumeurs persistantes, les États-Unis auraient un rôle à jouer dans la propagation du coronavirus en Chine. Dans une vidéo du 12 mars, le directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies Robert Redfield avait déclaré qu'il était probable que des morts du Covid-19 n'aient pas été identifiés comme tel faute de test de dépistage, affirmant qu'il possédait des éléments prouvant qu'un tel cas de figure s'était produit. 

À lire aussi
Coronavirus France
Foire de Châlons : "Nous sommes confiants", assure Bruno Forget sur RTL

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Lijian Zhao, a immédiatement partagé la vidéo, affirmant que des soldats américains auraient introduit le virus à Wuhan à l'occasion des Jeux mondiaux militaires auxquels une délégation a pris part au mois d'octobre 2019. Si la polémique a pris de l'ampleur, elle repose uniquement sur une déclaration qui n'a pas été vérifiée. 

2. La 5G n'a pas propagé le virus

C'est une théorie très populaire qui a pris sa source aux États-Unis avec une vidéo devenue virale sur internet affirmant que la 5G, par des ondes, aurait participé à propager le virus dans le monde, ce qui expliquerait pourquoi la Chine et l'Occident sont très touchés. 

La vidéo a été vue plus de 400.000 fois mais il s'agit d'une fausse information. Il a été largement démontré que le virus ne se propageait pas par les ondes mais par un contact humain

3. Le Covid-19 n'a pas été créé en laboratoire

Selon une étude Ifop publiée samedi 28 mars, 26% des Français pensent que le Covid-19 a été créé en laboratoire pour devenir une arme biologique et ne provient pas d'origine naturelle. Une fake news qui a été partagée en masse sur les réseaux sociaux et qui se base uniquement sur des théories complotistes. 

4. Retenir sa respiration ne permet pas de savoir si l'on est infecté

Depuis mi-mars, des publications ont été partagées de nombreuses fois sur les réseaux sociaux affirmant que si une personne arrivait à retenir sa respiration durant dix secondes, cela signifierait qu'elle n'est pas infectée par le coronavirus, et inversement. L'Organisation mondiale de la santé a réfuté cette théorie, répétant que seul un test en laboratoire permettait de détecter le virus. 

5. Tous les hôpitaux de France ne sont pas tous saturés

De nombreux messages ayant pour but de créer la panique et l'anxiété affirment que les hôpitaux, notamment ceux de Lille et de Brest, sont débordés et ne sont plus en capacité d'accueillir des patients. Un tweet signé "Info Samu de Brest" a ainsi écrit : "Nous ne sommes plus en capacité d'effectuer le comptage tant le nombre de cas de personnes infectées explose". Seulement, le véritable Samu de Brest a tenu à démentir cette rumeur, même chose à Lille

6. Un prêtre italien ne s'est pas sacrifié pour un patient plus jeune

L'Italie, pays durement touché par le coronavirus, est devenu une terre de prédilection pour les fake news. Ces derniers jours, l'une d'elle est devenue virale. Elle affirmait qu'un prêtre d'un village de Lombardie, mort du coronavirus, se serait sacrifié pour offrir son respirateur à un patient plus jeune. Mais l'affaire a été démentie par le diocèse de Bergame

7. La période de confinement ne tourne pas à l'émeute en France

Le confinement a donné lieu à de nombreuses fausses informations. Parmi elles, des scènes de bagarre et d'émeute dans des supermarchés de Seine-Saint-Denis qui auraient dégénéré à cause du confinement. Une vidéo partagée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux montre une rixe violente dans un supermarché à Aubervilliers (93). Seulement, cette dernière, si elle n'est pas fausse, date de mai 2019, soit il y a près d'un an

8. Le confinement n'a pas fait baisser la pollution en France

Si une meilleure qualité de l'air a été constatée en France, notamment dans la région Île-de-France par AirParif, la pollution atmosphérique, elle, n'a pas encore baissé, contrairement à l'Italie ou la Chine qui ont observé une nette diminution. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants