1 min de lecture Éducation nationale

École : des cours pour apprendre à reconnaître une fake news

62% des jeunes utilisent les réseaux sociaux pour s'informer et 15% ignorent comment vérifier l'information, selon une étude de la MAIF. C'est pourquoi, l'assureur organise des ateliers d'éducation au numérique pour leur fournir les bons réflexes.

>
École : des cours pour apprendre à reconnaître une fake news Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Cassandre Jeannin

62% des jeunes utilisent les réseaux sociaux pour s'informer, selon une enquête réalisée par la MAIF. Ils sont 15% à ne pas savoir comment faire pour vérifier une information. Alors avant de cliquer sur partager, des formations d'éducation au numérique sont organisées dans les écoles. 

"J'ai peur de tomber sur une fausse information et d'y croire bêtement, s'inquiète Assia, surtout à notre âge, on est facilement influençables." Pour d'autres, comme Lisa, ça paraît beaucoup plus simple : "On regarde le nom du site déjà pour savoir si c'est une source fiable. Par exemple, si c'est le Gorafi on sait que c'est une satire." Le problème c'est que l'enquête de la MAIF montre que 78% des jeunes n'identifient pas le Gorafi comme un site parodique. 

Choukri Kouas, du Centre pour l'éducation aux médias et à l'information, organise des ateliers dans les écoles qui permettent "aux élèves de déclencher les bons réflexes", explique-t-il. "Croiser ses sources, vérifier un contenu avant de le partager sur les réseaux sociaux, ne pas s'arrêter au titre, vérifier l'émetteur d'une vidéo", tels sont les objectifs visés. 

Grâce à ces cours, Yoann est devenu plus vigilant : "l'incendie de l'Amazonie pour lequel quelqu'un avait utilisé une photo qui n'est pas de la bonne date, j'aurais pu tomber là-dedans."

Il y a urgence à éduquer au numérique

Dominique Mahé, président de la MAIF
Partager la citation
À lire aussi
Une personne utilisant un ordinateur (illustration) solidarité
Confinement : quid des élèves qui n'ont pas d'ordinateurs ?

L'assureur a développé un atelier itinérant avec le camion MAIF numérique tour qui arpente les routes de France. Le véhicule "s'est arrêté dans plus de 120 communes et accueille les jeunes, les classes mais aussi les familles pour faire en sorte que cette éducation au numérique se développe davantage encore", indique Dominique Mahé, président de la MAIF. 30% des jeunes et 55% des adultes disent aujourd'hui pratiquer la vérification d'informations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Réseaux sociaux Information
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants