2 min de lecture Info

Bordeaux : "Marie Curry", la société de livraison de repas qui forme des femmes réfugiées

REPORTAGE - Les fondatrices de "Marie Curry" espèrent bientôt travailler avec une cinquantaine d'entreprises et offrir des emplois stables aux femmes réfugiées qu'elles accueillent.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Bordeaux : "Marie Curry", la société de livraison de repas qui forme des femmes réfugiées Crédit Image : Denis Granjou | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Denis Granjou édité par Florise Vaubien

Ce mardi, Vous êtes comme ça part sur les traces de "Marie Curry", non pas celles de la célèbre prix Nobel de Physique et de Chimie, mais celles d'une toute nouvelle société de livraison de repas à Bordeaux baptisée avec une autre orthographe, "Marie Curry"

Le principe de cette nouvelle entreprise est d’accueillir des femmes réfugiées et leur permettre de vivre du métier de la restauration. Mariam, qui préfère ne pas donner son nom, a quitté l'Iran il y a quelques années, où elle était comptable. Sa vraie passion a toujours été la cuisine et une fois arrivée en France, elle a pu enfin l'assouvir. "Ici, j'ai passé mon CAP : c'était mon rêve de devenir cuisinière", explique-t-elle. 

Les deux fondatrices de "Marie Curry," Elise Thorel et Sandrine Clément, participent directement à l'élaboration des plats dans un atelier de cuisine mis à disposition par l'Institut culinaire de France. "C'est un peu plus compliqué car on ne se comprend pas toujours, mais ce n'est pas en restant chez elles qu'elles vont apprendre le français, donc plus elles seront avec nous, plus elles apprendront rapidement", explique l'une des entrepreneuses.

Mariam, apprentie à "Marie Curry" (Bordeaux). Crédits : Denis Granjou |
2 >
Mariam, apprentie à "Marie Curry" (Bordeaux). Crédits : Denis Granjou |
L'équipe de "Marie Curry" (Bordeaux) Crédits : Denis Granjou |
1/1

Objectif : offrir des emplois stables

Au total, une quinzaine de femmes ont rejoint les rangs de "Marie Curry" durant ces derniers mois. Ses parfums épicés font le tour de la métropole bordelaise : ce jour-là, les cuisines iranienne et syrienne sont à l'honneur. "C'est à base de pommes de terre, d'aneth sèche, d'oeufs, avec un peu de safran", décrit Miriam, alors que l'équipe prépare également des pâtisseries. 

À lire aussi
travail
Emploi : les aides pour les jeunes sont-elles efficaces ?


"On s'enrichit de leur culture : on la met en avant, explique l'une des fondatriceS, et la cuisine, ça rapproche !". "Marie Curry" est en passe de se faire une jolie place dans la restauration à emporter. L'objectif est de travailler avec une cinquantaine d'entreprises bordelaises et d'offrir des emplois stables aux femmes réfugiées et passionnées de cuisine

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Reportage Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants