6 min de lecture Pouvoir d'achat

Tabac, Smic, impôts... Tout ce qui change pour vous le 1er janvier 2019

À l'aube de l'année 2019, faisons le point sur toutes les mesures prises par le gouvernement d'Emmanuel Macron, qui impacteront directement les Français dès le 1er janvier.

>
Impôt sur le revenu : J-3 avant le prélèvement à la source Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : M6info | Date :
lucie valais
Lucie Valais
et M6 Info

Alors que 2018 se termine, place désormais à une nouvelle année. Et à l'aube de 2019, les changements à prévoir sont nombreux, dans plusieurs domaines et risquent d'affecter une grande majorité de Français. En effet, dans un contexte de crise sociale attisée par le mouvement des "gilets jaunes", le chef de l'État a annoncé début décembre une série de mesures pour répondre aux manifestations contre "l'injustice fiscale".

Heures supplémentaires défiscalisées, compte professionnel de formation transformé, prime exceptionnelle, exonération élargie de la hausse de CSG pour des retraités ou augmentation du Smic, que l'on soit actif ou retraité, les "gilets jaunes" ont bousculé les réformes en cette fin d'année. 

Mais ces annonces de fin d'année s'ajoutent à celles faites tout au long de 2018 par l'exécutif, comme l'arrivée du prélèvement à la source, l'augmentation du prix du tabac ou des timbres. 

À lire aussi
Plusieurs milliers de "gilets jaunes" manifestaient dans le calme à Paris à la mi-journée, manifestations
"Gilets jaunes" : mobilisation en hausse avec 84.000 manifestants

Prélèvement à la source

C'est le changement le plus important de ce début d'année 2019. Le prélèvement à la source, qui entrera en vigueur en janvier, doit révolutionner les habitudes fiscales des contribuables et les pratiques de l'administration. 

Le prélèvement à la source, appliqué dans la quasi-totalité des pays occidentaux, consiste à collecter l'impôt directement sur les revenus et non plus un an après leur versement, comme c'était le cas jusqu'en 2018 en France. 

Presque tous les revenus sont concernés : les traitements et salaires, les retraites, les revenus des indépendants, les revenus fonciers récurrents et les revenus dits de "remplacement", comme les allocations chômage. 

Hausse du Smic

Le gouvernement a officialisé la hausse du Smic de 1,5% au 1er janvier, sans "coup de pouce", car l'exécutif a privilégié la revalorisation de la prime d'activité pour atteindre l'objectif d'une augmentation de 100 euros net pour ceux autour du salaire minimum. 

Adoptée par décret en Conseil des ministres, cette revalorisation mécanique portera, en brut, le Smic horaire de 9,88 à 10,03 euros, et le Smic mensuel de 1.498 à 1.521 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires. 

En net, la hausse sera de 16 euros à 1.204 euros. L'année dernière, alors que le brut n'avait augmenté que de 1,24%, le net avait plus fortement augmenté (20 euros en janvier, 15 en octobre) du fait de la suppression, en deux étapes, des cotisations salariales chômage et maladie. 

Heures sup' défiscalisées

Le 21 décembre dernier, l'Assemblée nationale a donné son feu vert pour avancer la défiscalisation des heures supplémentaires au 1er janvier au lieu du 1er septembre 2019, lors de l'examen en urgence du projet de loi "gilets jaunes"

Une "bonification" de 30 euros maximum pour les salariés au Smic était déjà prévue à partir du 1er avril. Elle a été avancée au 1er janvier. Le montant doit être triplé à 90 euros, selon le gouvernement, qui promet aussi d'étendre la prime d'activité de 3,8 à 5 millions de foyers. Le paiement devra être effectif le 5 février, comme annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe.

Les heures de formation (CPF) converties

Dès le 1er janvier 2019, le compte personnel de formation (CPF) ne sera plus crédité en heure, mais en euros, d'après un décret paru au Journal officiel, le 15 décembre dernier. En 2017, quelque 576.000 formations avaient été financées grâce à ce CPF. Un chiffre qui devrait augmenter avec cette mesure du gouvernement.

Les retraites de base revalorisées

Celles-ci seront revalorisées de 0,3%, soit nettement moins que l'inflation. Cette sous-indexation concerne aussi certains régimes complémentaires (travailleurs indépendants, salariés du BTP, contractuels de la fonction publique), ainsi que les pensions d'invalidité et les prestations pour accident du travail ou maladie professionnelle. 

Les cotisations retraite des salariés du privé vont quant à elles augmenter légèrement, sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu'à 63 ans au moins, via un nouveau système de "bonus-malus". 

Contrôle technique

Début décembre, le gouvernement s'était engagé à suspendre le durcissement du contrôle technique. Le renforcement du contrôle pollution des véhicules diesel, prévu au 1er janvier 2019, a notamment été reporté de six mois. Le ministère de l'Écologie a ajouté avoir publié l'arrêté correspondant, rappelant que le contrôle technique est "un élément essentiel de la politique publique relative à l'automobile, en matière de qualité environnementale, de sécurité et de prévention" et la nécessité de le consolider.

Ainsi, les enseignes des réseaux de contrôle technique Auto Sécurité, Autosur, Autovision, Sécuritest, Dekra, Norisko et Autocontrol, ont pris l'engagement d'appeler leurs affiliés à une modération des prix en 2019, est-il précisé dans un communiqué. Les professionnels représentés par le CNPA se sont également engagés à mettre en place en 2019 une plateforme d'information des consommateurs pour recenser les centres de contrôle technique, leurs prestations et leurs tarifs.

Le CNPA s'est par ailleurs engagé à participer au "grand débat national" afin de "mieux expliquer le rôle du contrôle technique", notamment en matière de fiabilité du parc automobile et de limitation des émissions polluantes.

Baisse du prix du gaz

Au rayon énergie, le 1er janvier 2019 signe la baisse des tarifs réglementés du gaz de près de 2%. Le chèque énergie sera lui augmenté de 50 euros et bénéficiera à 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d'énergie ou des travaux de rénovation énergétique.  

Prix du tabac en hausse

De nouveaux prix du tabac entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2019, mais l'heure est à la stabilité pour la plupart des références, à quelques légères hausses marginales près, selon un arrêté ministériel publié au journal officiel. Parmi ces rares relèvements de prix, le paquet de 20 Marlboro Red (groupe Philip Morris), qui coûte 8 euros depuis le 1er mars contre 7,30 euros auparavant, passe à 8,20 euros, selon ce texte daté du 14 décembre. 

En revanche le prix du paquet de Gauloises blondes reste à 8 euros, tout comme celui des Lucky Strike Bleu Classic, inchangé à 7,70 euros, ou encore celui des Camel (sans filtre) stable à 7,90 euros. Enfin, les Winfield rouge de 20 unités se maintiennent également à 7,90 euros, tout comme les Winfield bleu. 

En France, ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente, mais l'État peut inciter à des augmentations en faisant varier les taxes, qui représentent plus de 80% du prix. Il s'agit là de la septième révision des prix du tabac depuis l'arrivée du gouvernement Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité. 

Pour réduire la consommation de tabac, le gouvernement a prévu un train de hausses successives pour atteindre, d'ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de 20 cigarettes. Le tabac, responsable de cancers et de maladies cardiovasculaires, tue quelque 75.000 Français chaque année.

Le prix du timbre augmente

Au 1er janvier 2019, un timbre vous coûtera plus cher. En effet, les tarifs vont en moyenne augmenter de 10% concernant les lettres prioritaires (timbre rouge) ou les lettres vertes (timbre vert). 

Ainsi, pour les particuliers, le prix du timbre vert (pli distribué sous 48 heures en France métropolitaine) passera de 0,80 à 0,88 euro. Celui du timbre rouge (lettre prioritaire) passera de 0,95 à 1,05 euro. Et enfin, l'écopli (le plus économique) augmentera de 0,78 à 0,86 euro, peut-on lire sur le site du Service public.

Le prix des prothèses auditives plafonné

Les prothèses auditives ne pourront plus être vendues à plus de 1.300 euros à partir du 1er janvier. Le remboursement minimum par la Sécu et les mutuelles passera de 199,71 à 300 euros. Pour les enfants jusqu'à 20 ans révolus, ces deux montants seront alignés à 1.400 euros. 

Autre changement à prévoir dans le domaine de la santé, la "participation forfaitaire", non remboursée par l'Assurance maladie, passera de 18 à 24 euros pour certains actes médicaux coûteux (120 euros et plus). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pouvoir d'achat Smic Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796046216
Tabac, Smic, impôts... Tout ce qui change pour vous le 1er janvier 2019
Tabac, Smic, impôts... Tout ce qui change pour vous le 1er janvier 2019
À l'aube de l'année 2019, faisons le point sur toutes les mesures prises par le gouvernement d'Emmanuel Macron, qui impacteront directement les Français dès le 1er janvier.
https://www.rtl.fr/actu/conso/tabac-smic-impots-tout-ce-qui-change-pour-vous-le-1er-janvier-2019-7796046216
2018-12-29 08:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IIsdF1eTYWDh8IrJDjVybg/330v220-2/online/image/2018/0831/7794600360_une-femme-reglant-ses-impots-sur-le-revenu-illustration.jpg