1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Voyages, stades, festivals... Où et quand faudra-t-il utiliser le pass sanitaire en France ?
3 min de lecture

Voyages, stades, festivals... Où et quand faudra-t-il utiliser le pass sanitaire en France ?

Le gouvernement souhaite conditionner l'accès à certains lieux et événements accueillant du public mais aussi le passage aux frontières de certains pays étrangers à la présentation d'une preuve de vaccination ou du résultat d'un test négatif récent.

Le pass sanitaire, ici un QR code stocké sur TousAntiCovid, va être utilisé pour voyager dans l'Europe cet été
Le pass sanitaire, ici un QR code stocké sur TousAntiCovid, va être utilisé pour voyager dans l'Europe cet été
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Le plan de déconfinement en quatre étapes, présenté vendredi par Emmanuel Macron s'appuiera notamment sur le pass sanitaire pour accompagner le retour progressif à une vie normale d'ici la fin du mois de juin. Après l'avoir évoqué une première fois cet hiver, le Président a finalement estimé qu'il serait "absurde de ne pas utiliser" ce système "dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, les festivals, les foires et les expositions".

Présenté le 19 avril dernier, cet outil avait d'abord été envisagé au niveau de l'Union européenne pour sécuriser les voyages entre les pays européens et amorcer une reprise du tourisme cet été. Le gouvernement français souhaite désormais l'utiliser pour conditionner l'accès à certains lieux et événements accueillant du public mais aussi le passage aux frontières de certains pays étrangers dans les prochaines semaines. 

Il est exclu, en revanche, de l'utiliser pour accéder "aux lieux de la vie de tous les jours, comme les restaurants, les théâtres, les cinémas ou pour aller chez des amis", a prévenu le chef de l'État. 

Quelle forme prend le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire comprend trois éléments, qu'il est possible de présenter sous format numérique, via l'application TousAntiCovid ou imprimé sur un papier : 

À lire aussi

- un test PCR ou antigénique négatif effectué dans les 72 heures précédant le contrôle ;

- un certificat d'immunité grâce à la vaccination

- une preuve d'immunité naturelle attestée par un résultat de test PCR positif de plus de deux semaines et moins de deux mois.

Les résultats de tests sont disponibles sur la plateforme gouvernementale Si-Dep, accessibles à travers un lien envoyé par mail ou SMS au patient une fois que le résultat de son prélèvement est disponible.

Pour prévenir la falsification, le gouvernement a commencé depuis quelques jours à certifier les résultats des tests et les attestations de vaccination. Les documents sont désormais proposés avec un Data Matrix, une sorte de QR code, à flasher avec son smartphone pour avoir sa preuve de vaccination sur son appareil ou à imprimer sur papier. Il est aussi possible de télécharger directement la preuve dans l'application TousAntiCovid.

TousAntiCovid va regrouper les preuves de tests et de vaccination dans un carnet numérique
TousAntiCovid va regrouper les preuves de tests et de vaccination dans un carnet numérique
Crédit : Gouvernement

Les personnes déjà vaccinées pourront retrouver, imprimer et scanner leur certificat sur le site de l'Assurance maladie à partir de la fin du mois de mai.

À partir de quand faudra-t-il utiliser ce système ?

Le pass sanitaire doit encore être débattu au Parlement d'ici la fin du mois de mai. Le calendrier fixé par le gouvernement est le suivant : 

- À partir du 9 juin, le pass sanitaire devra être utilisé dans les lieux de cultures et établissements sportifs pouvant accueillir jusqu'à 5.000 personnes. Il faudra aussi montrer patte blanche à l'entrée des salons, expositions et foires qui pourront rouvrir à cette échéance. 

 - Une décision sera prise prochainement pour déterminer à partir de quelle jauge l'accès aux grands musées ou aux opéras sera conditionné par la présentation du pass sanitaire, rapporte BFMTV.

 - Puis à partir du 30 juin, le pass sanitaire sera exigé à toutes les personnes souhaitant assister aux événements de plus de 1.000 personnes

Les touristes étrangers se rendant en France devront aussi s'y plier à partir du 9 juin. À l'heure actuelle, le dispositif est expérimenté avec la Corse. Ce sera bientôt le cas avec les départements d'Outre-mer puis avec les pays frontaliers, comme l'Espagne, la Belgique ou l'Allemagne. 

D'ici la mi-juin, le système devrait être généralisé pour voyager à l'échelle du continent dans le cadre du certificat vert numérique européen. Les compagnies aériennes devraient pouvoir interroger rapidement une base de données centralisée pour vérifier rapidement si un passager dispose des documents conformes aux restrictions en vigueur dans sa destination.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/