2 min de lecture Santé

Michel Cymes : comment protéger au mieux ses oreilles et son audition ?

Une mauvaise audition peut s'avérer contraignante dans notre vie sociale et certains aspects sont à éviter pour protéger au mieux nos oreilles.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : comment protéger au mieux ses oreilles et son audition ? Crédit Image : BPI/Shutterstock/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Quentin Marchal

C'est un fait somme toute logique, protéger nos oreilles nous permet d'améliorer notre capacité d’audition. Outre le bruit qui pollue la vie de 8 Français sur 10, nos oreilles font face à d’autres ennemis qu’il vaut mieux ne pas tenter parce qu’à l’arrivée, c’est votre ouïe qui est altérée. 

Mal entendre ne s'avère pas être seulement désagréable mais c’est aussi un handicap pour notre vie sociale. Vous n’entendez pas ce qui se passe et ceux qui vous parlent ont parfois l’impression que vous les négligez alors que vous n’avez tout simplement pas perçu qu’ils s’adressaient à vous. 

Tout cela peut donc conduire à l’isolement et au repli sur soi. Le premier ennemi qui menace particulièrement nos oreilles est le froid. En effet, le pavillon de l’oreille a tendance à se refroidir plus rapidement que le reste du corps, comme c'est le cas aussi avec nos mains. Il faut donc tout simplement penser à le couvrir quand les températures baissent et qu’il y a du vent. Mais il faut se montrer vigilant dans d'autres circonstances.

La pression ne fait pas bon ménage

Outre le froid, qui ne menace pas non plus tout le monde car toutes les oreilles ne réagissent pas de la même manière face à lui, il y a la pression. Le tympan n’aime pas lorsqu'elle varie en de trop grandes proportions. C'est notamment le cas lorsqu'on prend l’avion ou que l'on fait de la plongée sous-marine. Les problèmes de pression peuvent déboucher sur des douleurs et des saignements. 

À lire aussi
Des personnes dans un Ehpad (Illustration). coronavirus
Coronavirus : "99,8% des personnes âgées en Ehpad continuent à vivre", dit Pascal Champvert

Pour les contrer, il faut vous forcer à avaler votre salive et faire la manœuvre de Valsalva. Son inventeur, Antonio Maria Valsalva, un médecin italien du  XVIIe siècle, a mis en place cette manœuvre qui consiste à vous pincer le nez et à fermer la bouche pour équilibrer la pression de chaque côté du tympan. Toutefois, il est recommandé d'éviter de la faire au décollage quand vous êtes dans un avion.

L'eau et les cotons-tiges sont dangereux pour les oreilles

Parmi les autres ennemis de l’oreille, il y a évidemment l’eau. Le danger, c’est quand elle pénètre dans le conduit auditif où elle peut engendrer une otite. Il faut savoir que l’eau, que ce soit celle de la douche ou de la piscine, même si elle est propre, n’est pas stérile.

Lorsque vous avez de l’eau dans l’oreille, il faut sautiller sur un pied en penchant la tête du côté de l’oreille qui pose problème. Cela suffit en général à résoudre le problème et il faut à tout prix éviter de se gratter avec l’ongle du petit doigt.

Outre le grattage avec les doigts, il faut aussi éviter les cotons-tiges. Les cas de blessure voire de perforation du tympan avec un coton-tige sont légion et dans le meilleur des cas, on ne peut qu'espérer tasser le cérumen et se préparer des bouchons. Il faut donc les oublier ou alors les utiliser avec tact en veillant à ce qu’il ne franchisse jamais l’entrée du conduit auditif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes Conseils
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants