2 min de lecture Médecine

Coronavirus : qui est l’inventeur du gel hydroalcoolique ?

PORTRAIT - Didier Pittet, médecin suisse, a développé dans les années 1990 la formule du gel hydroalcoolique. Et il affirme ne pas avoir gagné un centime grâce à cela.

Une femme utilise du gel hydro alcoolique (illustration)
Une femme utilise du gel hydro alcoolique (illustration) Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

"Docteur Mains propres", voilà le surnom donné au professeur Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l'infection à Genève. C'est lui qui, dans les années 1990, a développé la formule du gel hydroalcoolique et a contribué à sa diffusion dans le monde entier.

"On a créé cette formule, on l'a modifié pour qu'elle soit libre de brevet, a expliqué le professeur Pittet à BFMTV. L'alcool, on ne peut pas le breveter : ce que l'on peut breveter, c'est l'agent qui protège les mains. On a choisi la glycérine de manière à ce que ne soit pas brevetable. On a fait le don de l'idée à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour qu'on puisse le produire localement, dans les pharmacies locales." En conséquence, il n'a pas touché "un centime" puisqu'il ne possède pas le brevet de son invention. 
"J'ai été aidé par une forte équipe, par un soutien institutionnel et par un relais, l'OMS qui m'a ouvert ses portes et qui m'a bien soutenu", a rappelé l'épidémiologiste. Depuis 2005, il est responsable du programme "", chargé de promouvoir l'hygiène des mains dans le monde entier. 

Le succès de son programme lui vaut d'être reconnu dans le monde entier. Il est  Professeur honoraire à Imperial College (Londres), Hong Kong Polytechnic University (Hong Kong) et 1st Medical School of the Fu (Shanghai), et Fellow de l’Association Royale de Médecine (Irlande), membre honoraire de l’Académie des Sciences de Russie et de l’Académie de Chirurgie française. Il a aussi été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique (CBE) par Elizabeth II pour services rendus à la prévention des infections liées aux soins au Royaume-Uni.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Santé Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants