1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : masques, tests... Comment se prépare le déconfinement ?

Pour organiser le déconfinement en France, Emmanuel Macron a promis une généralisation des tests de dépistage pour les personnes présentant des symptômes et un port "systématique" du masque.

>
Coronavirus : masques, tests... Comment se prépare le déconfinement ? Crédit Image : AHMAD AL-RUBAYE / AFP | Crédit Média : Sophie Jossellin | Durée : | Date :
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Charles Deluermoz

Emmanuel Macron a annoncé lundi 13 avril un prolongement du confinement en France jusqu'au 11 mai. L'exécutif dispose donc d'un mois pour que tout soit prêt. Mais, en l'absence de vaccin et de traitement, les deux leviers que le gouvernement va actionner au moment du déconfinement ce sont les tests et les masques. 

Il n'est pas question de tester tout le monde. "Aucun pays ne l'a fait", a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran. Donc l'engagement, c'est, à partir du 11 mai, que chaque personne présentant des symptômes du coronavirus soit testée. C'est ce que la France d'ailleurs a fait au début de l'épidémie, avant d'être dépassée par le nombre de patients. 

Les malades positifs au Covid-19 seront alors mis en quarantaine et pris en charge, peut-être dans des hôtels, "nous n'excluons rien", a précisé le ministre, avec bien sûr un suivi médical. Autre engament donc, la fourniture a chacun d'entre nous d'ici la fin du confinement d'un masque "grand public", c'est-à-dire ni chirurgical, ni FFP2, réservés aux soignants.

Ces masques sont actuellement en fabrication par plusieurs entreprises françaises. Ce sont des masques lavables et réutilisables. Leur distribution pourrait être assurée par les collectivités locales dans les mairies. Seront-ils gratuits ou non ? Rien n'est sûr pour l'instant. Pour Olivier Véran cependant, ils pourraient être donnés. Le gouvernement se donne deux semaines pour trancher. 

À lire aussi
Un malade dans un hôpital (illustration) épidémie
Coronavirus : des élus de la Loire réclament l'assistance sanitaire de l'armée

Tout comme pour trancher sur le caractère obligatoire ou non de ces masques pour les professions les plus exposées au contact avec du public. Et pour tous dans les transports en commun. Lundi soir, Emmanuel Macron a parlé d'une utilisation "systématique".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Santé Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants