1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "la situation ne sera pas bonne" à Noël, estime une épidémiologiste
1 min de lecture

Coronavirus : "la situation ne sera pas bonne" à Noël, estime une épidémiologiste

INVITÉE RTL - L'épidémiologiste Catherine Hill estime "complétement" impossible que le nombre de nouveaux cas de coronavirus passe à 5.000 d'ici quatre semaines, malgré le confinement.

Un patient pris en charge dans l'unité de rééducation post-réanimation de la Pitié-Salpétrière.
Un patient pris en charge dans l'unité de rééducation post-réanimation de la Pitié-Salpétrière.
Crédit : Nicolas Burnens / RTL
Coronavirus : "la situation ne sera pas bonne" à Noël, estime une Catherine Hill
00:06:41
Présidentielle américaine : Donald Trump peut-il contester l'issue du scrutin ?
00:16:04
Julien Sellier - édité par Paul Turban

La France est confinée de nouveau depuis ce vendredi 30 octobre, pour quatre semaines... pour l'instant. Le gouvernement espère faire passer les nouvelles contaminations à 5.000 cas par jour. "Complément impossible" en 4 semaines, estime sur RTL ce mardi 3 novembre l'épidémiologiste Catherine Hill, qui estime que "la situation ne sera pas bonne à Noël."

"On a confiné à un moment où le nombre d'arrivées en réanimation était environ le même qu'au premier confinement, autour de 400, explique Catherine Hill. Cela va continuer d'augmenter encore 15 jours, puis ça va redescendre. Dans 4 semaines, j'espère qu'on sera un petit peu en dessous qu'au moment où on a confiné. On ne sera pas à 5.000 cas par jour."

"Je pense qu'on pourra peut-être sortir du confinement à Noël, estime-t-elle. Si on confine 8 semaines, comme le premier confinement, on arrive au 22 décembre. Mais la situation ne sera pas bonne. La solution est de tester massivement. Je ne sais pas ce qu'on attend pour faire ça."

Pour tester, "on attend que quelqu'un ait des symptômes, puis on attend en moyenne 3 jours pour le tester, et on lui donne les résultats 1 jour après, rappelle l'épidémiologiste. S'il est devenu symptomatique le 5e jour après avoir été contaminé, on en est à 9 jours. Il a contaminé autour de lui pendant 9 jours quand on pense à l'isoler. C'est beaucoup trop tard. On teste beaucoup, mais très mal. On gâche des tests. Il faut trouver les gens contagieux avant qu'ils ne soient symptomatiques."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/