2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : l'exécutif prépare les Français à un durcissement des mesures sanitaires

ÉDITO - Le gouvernement prépare le pays à de nouvelles contraintes pour lutter contre la flambée de l'épidémie de coronavirus. Face à la seconde vague de l'épidémie, le gouvernement réfléchit à des scénarios possibles de durcissement des mesures sanitaires.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Coronavirus : l'exécutif prépare les Français à un durcissement des mesures sanitaires Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP / POOL | Crédit Média : Olivier Bost / RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Sarah Ugolini

Vendredi 23 octobre, le président de la République était dans un centre hospitalier dans le Val-d’Oise. Emmanuel Macron parlait alors encore de la perspective de relâcher les contraintes de couvre-feu. "Dès qu’on aura suffisamment freiné la circulation du virus, c’est-à-dire qu’on sera revenu entre 3.000 et 5.000 cas par jour", assurait alors le chef de l'État.

3.000 à 5.000 cas par jour, c’était l’horizon vendredi, mais nous en sommes aujourd’hui à 10 fois plus, 20 fois plus même. Si vous avez entendu le Professeur Delfraissy sur RTL, le président du Conseil scientifique a bien assuré que l’épidémie est "hors de contrôle". Hier matin, le professeur Delfraissy nous l’a confié aussi, juste avant de rentrer dans ce studio, qu'il était "là pour préparer les esprits". 

Cela veut-il dire que nous allons tout droit vers un reconfinement ? Le mot, qui renvoie au très mauvais souvenir du printemps, est réapparu dans la bouche des ministres, et même dans celle du président de la République. Il n’y a plus le choix, c’est ce que veut faire passer comme message l’Élysée et le gouvernement, avec tous les rendez-vous de ces prochaines 48 heures.

Confinements localisés, couvre-feu à 19 heures ?

Un Conseil de défense aura lieu ce mardi 27 octobre au matin et un autre mercredi matin. Il y aura une réception des chefs de partis et de groupe parlementaires par le Premier ministre, puis des syndicats et du patronat. Une réunion à Matignon avec tout le gouvernement aura ensuite lieu mercredi soir. Vous allez voir des allers et venues à la télévision et entendre le récit de réunions où les scénarios les plus noirs seront évoqués.

À lire aussi
Un restaurant parisien fermé, le 14 mai 2020. confinement
Confinement : des centaines de restaurateurs "à bout" adressent une tribune au Président

Tous seront volontairement mis sur la table : confinements localisés, couvre-feu à partir de 19 heures, couvre-feu le week-end… Il va y avoir de nouvelles restrictions, qui n’épargneront que le travail et l’école. L’économie et l’éducation doivent être préservées, sinon ça sera encore pire. Avant de savoir vraiment ce qui nous attend, ces multiples réunions sont là pour préparer les esprits et faire accepter les prochaines restrictions.

Et pour être convaincant, le gouvernement cite en exemple nos voisins européens. "Nous ne sommes pas seuls à durcir la lutte contre le Covid", explique un ministre, un peu dépité. Comme beaucoup de ses collègues, son moral a pris un coup ces derniers jours. On a l’impression que la sortie du tunnel est de nouveau très très lointaine. Il n’y a même plus une petite lueur au loin.

Pas l’ombre d’un découragement chez Macron

En revanche, confie l’un de ses proches, il n’y a pas l’ombre d’un découragement chez Emmanuel Macron. Le chef de l'État incarne la résilience, résume l’un de ses amis. Il surmonte les épreuves et selon lui, "les ennuis le dopent". S’il ne reste qu’un seul optimiste en France, assure un ministre, ce sera Emmanuel Macron. Le retour des jours heureux, promis au printemps dernier, est juste repoussé à l’été prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants