2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l'immunité dure au moins un mois après contamination, selon une étude

VU DANS LA PRESSE - Une étude de l'Institut Pasteur en partenariat avec le CHU de Strasbourg montre que des soignants ayant eu une forme légère de la Covid-19 reste immunisés un mois après.

Une infirmière ajuste son masque de protection, dans une unité Covid-19, en France.
Une infirmière ajuste son masque de protection, dans une unité Covid-19, en France. Crédit : Ludovic Marin - AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

C'est une étude pour le moins encourageante alors que la France s'apprête à entamer la deuxième phase de son déconfinement le 2 juin prochain. Une étude menée par l'Institut Pasteur et le CHU de Strasbourg montre que des patients infectés par la Covid-19 présentent toujours une immunité un mois après, révèle France Inter.

L'étude a porté sur 160 soignants de deux hôpitaux strasbourgeois. Selon le professeur Alain Fontanet, de l'Institut Pasteur, "on a retrouvé des anticorps chez la quasi totalité d'entre eux : 159 sur 160." Cela signifie que le corps de ces malades guéris est à même de se défendre contre une nouvelle infection au coronavirus : ils sont 98 % à porter des anticorps dits "neutralisants" de la maladie.

La durée de cette protection reste à évaluer, notamment pour les personnes avec des infections légères. Le développement de tels anticorps est néanmoins un outil supplémentaire qui peut faire espérer une fin de l'épidémie. Néanmoins, on estime à seulement 10 % la part d'habitants contaminés dans les zones les plus touchées (Grand Est et Île-de-France) et 2 % dans les zones les moins touchées (Ouest).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants