2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, le 9 août ne signe pas la fin de l'épidémie en France

Un article fait les tour des réseaux sociaux ces derniers temps. Il indique que la fin de l'épidémie de coronavirus serait prévu pour le 9 août en France. C'est faux, on ne peut pas prévoir de date précise pour la fin d'un virus.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le 9 août ne signe pas la fin de l'épidémie en France Crédit Image : Pxhere | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Marie Gingault

C’est une date précise, très précise même. Le 9 août, nous n’entendrons plus parler de coronavirus. C’est du moins ce que rapporte le média franco-israélien baptisé Info-Israël.News. Dans un post Facebook il est expliqué que, selon un procédé mathématique imaginé par l’Institut de Technologie et de Conception de Singapour, nous pouvons prévoir la fin de l’épidémie dans 131 pays. Il s'agirait du 1er octobre pour les États-Unis, du 9 juillet pour Israël et donc du 9 août pour la France. 


Incroyable, on pourra même entourer cette date en rouge sur nos agendas et calendriers, sauf que forcément, ça titille le complotiste cette histoire. Cette publication est devenue virale sur le réseau social de Mark Zuckerberg avec ce genre de commentaires : "Tout est donc programmé", "Et après on nous dit que tout ça est naturel ?", alors que la plupart des personnes non prises au piège, se disent "si seulement", car non, rien ne prouve que l’épidémie prenne fin le 9 août en France. Aucun fait scientifique ne l’atteste, c’est ce qu’on appelle un léger emballement.

"Un contenu limité à des fins éducatives et de recherche"

Pour le vérifier, il suffit de se rendre sur le site de l’Institut de Technologie et de Conception  de Singapour. C'est ce qu’a fait le journal 20 minutes. Sur le site de l'Institut on voit en effet des graphiques selon les pays et un outil de prévision en fonction du nombre de personnes infectées. Mais un petit avertissement devrait attirer l’œil, il y est précisé que "le contenu de ce site web est strictement limité à des fins éducatives et de recherche, et peut contenir des erreurs".  

Si les chiffres récoltés sont ceux annoncés par les pays, les calculs sur l’avenir sont hypothétiques. Une tentative de calcul intéressant intellectuellement, mais en rien un outil pratique de prévision. La preuve, selon ces graphiques, Singapour doit connaitre la fin de l’épidémie le 10 mai, problème : la cité état subit une deuxième vague. De plus, annoncer une date précise, c’est étrange. Un virus n’est pas une location de vacances ou une offre promotionnelle, dire quand cela commence et quand cela finit, ça n’existe pas. 

Un virus n'a pas de date précise de début ni de fin

À lire aussi
L'aéroport d'Athènes en Grèce coronavirus
Grèce : davantage de vols en provenance de l'UE autorisés à partir du 15 juin

Par exemple, la grippe espagnole : on parle d’une pandémie entre 1918-1919, parfois de septembre 1918 pour les premiers cas mais jamais une date précise. Pourquoi le 9 août et pas le 8 ou le 10 ? Le virus a-t-il un agenda précis ? Donc non, aucune date n’est donnée pour la fin de l’épidémie en France.


En dehors des gestes barrières, nous avons très peu de prise sur le virus. Malgré ce que croient certains, il y a de fortes chances pour que le Covid-19 soit d’origine naturelle. Une fin de l’épidémie ne se passe pas ainsi. On vit avec, on est vacciné, puis peu à peu le virus est éradiqué ou pas, peut réapparaitre ou disparaître. On aimerait bien que cela soit simple mais la complexité fait partie de la vie, le Covid-19 nous le rappel tous les jours. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Été
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants