2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 12h30 - Coronavirus : ces malades qui ne guérissent pas

Chez certaines personnes atteintes du Covid-19, les symptômes de la maladie disparaissent avant de réapparaître ou, parfois, ne s'en vont pas après plus d'une vingtaine de jours de maladie.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 12h30 - Coronavirus : ces malades qui ne guérissent pas Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Jacques Serais édité par Jérémy Billault

Des symptômes du coronavirus pendant plusieurs semaines. Alors que la maladie disparaît en général après 20 jours maximum s'ils n'entraînent pas de complications, certains malades connaissent une tout autre expérience. 

Bien au-delà des 20 jours, parfois pendant plusieurs semaines, ils souffrent de différents symptômes. Chez certains ceux-ci vont et viennent quand chez d'autres ils ne disparaissent pas. Cela concerne notamment de jeunes patients en bonne condition. C'est le cas de Geneviève, 36 ans, qui témoigne au micro de RTL. " J'en suis à 65 jours", explique-t-elle. Je n'ai plus les premiers symptômes, plus d'état grippal. Mais aujourd'hui  j'ai des nouveaux symptômes, des oppressions thoraciques, des brûlures dans les veines, des brûlures circulatoires... je commençais à devenir folle !"

"Et sur Twitter, poursuit la jeune femme, j'ai découvert que des centaines de jeunes sont concernés, des jeunes entre 20 et 40 ans, non-fumeurs, sportifs. Nous sommes en parfaite santé, après analyse du médecin, mais on souffre le martyre." Le docteur Djillali Annane confirme :  "De plus en plus de malades se plaignent de symptômes qui réapparaissent ou ne disparaissent pas." Personne, aujourd'hui, ne serait réellement guéri du coronavirus. "Il est prématuré de dire à qui que ce soir qu'il est guéri du Covid-19", affirme le docteur Annane. 

"Il vaut mieux parler de rémission, poursuit-il, et six mois, un an plus tard, considérer le coronavirus comme un mauvais souvenir." La prudence est de rigueur car ce virus est encore nouveau et car les chercheurs ne connaissent pas ses suites au long cours.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes) santé
Coronavirus dans les Hautes-Alpes : une colonie de vacances fermée, 326 tests faits

Municipales - Les Français retourneront aux urnes le 28 juin. Édouard Philippe a annoncé en compagnie de Christophe Castaner l'organisation du second tour des élections municipales, sous réserve d'un nouvel état des lieux optimiste d'ici le 15 juin. Une drôle de campagne s'apprête désormais à reprendre avec notamment des meetings via Facebook et réseaux sociaux.

Société - À partir de ce vendredi 22 mai, un coup de fil ou un sms au volant peu vous valoir une suspension de permis. Selon un nouveau décret, si l'usage du téléphone au volant est cumulé avec une autre infraction (griller un feu, franchir une ligne blanche, oublier son clignotant), le conducteur risque de six mois à un an de suspension de permis de conduire.

Restauration - Avant la réouverture des restaurants en zone verte le 2 juin prochain, les représentants du secteur négocient avec l'exécutif. Au protocole sanitaire imaginé par les restaurateurs doit s'ajouter, selon la direction générale de la santé, un périmètre de 4m² entre les clients. Pour Didier Chenet, président du syndicat de restaurateurs GNI-HCR, les établissements refuseront d'ouvrir si une telle mesure devait s'appliquer car la perte de chiffre d'affaires serait trop importante.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants