2 min de lecture Santé

Alimentation : les conseils de Michel Cymes pour déchiffrer les étiquettes

Jambon sous-vide, sardines en conserve, raviolis à la bolognaise... Michel Cymes nous aide à analyser et comprendre les étiquettes des produits alimentaires de consommation courante.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Alimentation : les conseils de Michel Cymes pour déchiffrer les étiquettes Crédit Image : Archives AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Cassandre Jeannin

La semaine dernière Michel Cymes nous aidait à faire le tour des étiquettes sur les produits du petit-déjeuner. Aujourd'hui, il nous dit comment décrypter celles des aliments de consommation courante comme le jambon sous vide, les sardines en conserve ou encore les raviolis à la bolognaise. 

Tout le monde a du jambon sous vide dans son caddie. C'est pratique quand on a ni viande ni poisson sous la main on peut en prendre deux ou trois tranches ça fait l'affaire. C'est pas trop gras, on y trouve les protéines qu'il faut, d'où le succès de ce produit même s'il faut éviter d'en consommer plus de 500 grammes par semaine. 

Mais attention, il y a jambon sous vide et jambon sous vide ! Alors chaussez vos lunettes et lisez. Ce qu'il faut regarder en priorité c'est le sel. Si le jambon sous vide en contient plus de 2.2 grammes pour 100 grammes, il est déconseillé de l'acheter. Le sel ruine la santé à petit feu. Si dans la composition du jambon figure la mention sirop de glucose ou encore de dextrose, passez votre chemin. 

Autres mots dont il faut se méfier : épaule, choix ou encore standard. Derrière ces appellations se cachent souvent des additifs alimentaires qui ne présagent rien de bon. 

Les sardines à l'huile en conserve

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Souvent on dit : "les conserves c'est pas ce qu'il se fait de mieux en matière alimentaire". Pour ce qui concerne les sardines à l'huile, la conserve est tout à fait recommandable. Ce petit poisson a l'avantage de fournir du bon gras, les fameux oméga 3, et des protéines. Cela ne doit pas vous empêcher de lire ce qui est écrit sur la boîte.
 
Premier point, il faut être attentif au pourcentage de sardine qui est dans la boîte. Faut qu'il y ait au moins 65% de sardines. Si le pourcentage est inférieur essayez une autre marque. Second point, l'huile dans laquelle baignent les sardines. Préférez l'huile d'olive ou de colza à l'huile d'arachide ou de tournesol parce qu'elles sont meilleures pour la santé.  

Les raviolis à la bolognaise

Si vous mariez les raviolis à la bolognaise avec des légumes vous avez un repas quasiment complet parce qu'il y a un peu de viande dedans. Parfois trop peu, d'où la nécessité de surveiller la composition. 

Premier signe d'alerte : le pourcentage de viande. En dessous de 6% de viande vous laissez tomber. Deuxième signe d'alerte : la composition de la viande. Misez sur le 100% pur boeuf. Vous remarquerez que quand ce n'est pas le cas, le fabricant ne s'attarde pas sur la composition qui curieusement manque de détails. Enfin, si vous repérez des additifs en trop grand nombre, passez à un autre produit. 

Quand la liste d'ingrédients d'un produit alimentaire fait plus de 5 lignes, c'est qu'on essaye de vous embrouiller. Plus c'est compliqué, plus c'est suspect ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation Produit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants