2 min de lecture Maladie

Gale : Michel Cymes vous dit tout sur cette maladie très contagieuse

La gale est une maladie dermatologique transmissible et peu reluisante due à un parasite, sur laquelle circule beaucoup d'idées reçues. Il est possible de s'en prémunir, à condition de respecter quelques consignes.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Santé : Michel Cymes vous dit tout sur la gale Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Joanna Wadel

Ce lundi matin, pleins feux sur une maladie oubliée : la gale, qui, soit dit en passant, est également une infection sexuellement transmissible. 

La gale est une maladie dont la déclaration est facultative, ce qui explique les difficultés à établir des statistiques . Mais ce qui est sûr, c'est que cette maladie n’a pas disparu. Et comme elle est particulièrement contagieuse, il convient de faire le point sur ce qu’elle est, ses symptômes, sa façon de voyager et ce qu’il faut faire en cas d’infection.

Les statistiques du nombre de personnes touchées par cette pathologie sont difficiles à établir. Et pour cause, sa déclaration est facultative, contrairement à la rage, ou la peste. La gale est avant tout une maladie cutanée due à un acarien qui porte le nom compliqué de Sarcoptès Scabiei Hominis. Ce parasite a le don de se faufiler sous la peau. Il creuse des galeries, à la manière des taupes dans les champs. Il progresse donc sous votre peau, ce qui vous pousse à vous gratter. En général, les démangeaisons sont plus intenses la nuit, au point de vous empêcher de dormir.

Tout cela finit par donner des lésions qui s’installent plus volontiers entre les doigts, du côté des poignets et partout où le corps fait des plis. Parfois, le dos est également touché. Le cou, le visage et le cuir chevelu, en revanche, s’en tirent en général plutôt bien et échappent aux lésions.

L'hygiène et le milieu social ne sont pas en cause

À lire aussi
Une femme prépare un vaccin (illustration) Pyrénées-Atlantiques
Rougeole : une cinquantaine de cas recensés après la Foire au jambon de Bayonne

Contrairement aux idées préconçues, ce n’est pas parce qu’on a la gale qu’on a un problème d’hygiène, il serait faux de le croire. Tout comme il est faux qu'elle touche certains milieux sociaux plutôt que d’autres. Ce que l'on sait en revanche, c’est qu’une épidémie surviendra plus facilement dans un lieu où un grand nombre de personnes cohabitent dans un espace restreint. La proximité est donc un facteur de risque. C’est la raison pour laquelle la gale se transmet plus facilement entre les membres d’une même famille ou entre partenaires sexuels.

À tous âges, la promiscuité est un facteur aggravant

L'âge n'étant pas un critère de contagion, on a cependant pu observer que les enfants et les seniors étaient plus concernés que les adultes dans la force de l’âge. Mais cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient jeunes ou âgés. Cela a à voir avec le fait qu’ils vivent dans une forme de promiscuité, que ce soit à l’école, à la crèche ou, pour certains seniors, dans une maison de retraite.

Un traitement en comprimés et sous forme de crèmes

Le traitement nécessaire est connu et accessible, que ce soit sous forme de comprimés ou sous forme de crèmes. Que vous travailliez ou que vous alliez à l’école, vous avez le droit et même le devoir de rester trois jours à la maison. Les démangeaisons, elles, durent plus longtemps. Elles persistent quelques semaines. Cela ne veut pas dire que le traitement ne fonctionne pas. Si elles surviennent, c’est simplement parce que votre peau est pleine de parasites morts.

Du chien à l'homme, une transmission à sens unique

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires d'animaux, les chiens atteints peuvent contaminer leurs maîtres. La bonne nouvelle, c’est que si Médor vous transmet la gale, vous ne serez pas contagieux : vous ne pourrez pas transmettre la maladie à votre entourage. Le parasite du chien est en effet différent de celui de l’homme, ce qui conduit à ce qu’on appelle une impasse parasitaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maladie Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants