4 min de lecture Cinéma

César : "Je ne peux pas siéger à côté de certaines personnes", affirme Éric Metayer

INVITÉS RTL - C'est ce 29 septembre 2020 que l'on connaîtra les noms de la femme et de l’homme qui vont présider la nouvelle Académie des César. Éric Métayer et Régis Wargnier reviennent sur cette petite révolution.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
César : "Je ne peux pas siéger à côté de certaines personnes", pour Éric Metayer Crédit Image : VALERIE MACON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq édité par Capucine Trollion

L'Académie des César fait peau neuve. C'est ce 29 septembre que l'on connaîtra les noms de la femme et de l’homme qui vont présider la nouvelle Académie. Cette élection doit marquer l’ouverture d’une nouvelle ère mais comme dans tout bon scénario : il y a eu d’ultimes rebondissements !

Petit rappel : en février dernier, après 17 ans de règne, Alain Terzian le président de l’Académie est poussé vers la sortie par une pétition rassemblant près de 300 personnalités du cinéma, accusé de gestion opaque et de machisme. J’accuse de Roman Polanski vient en plus d’être nommé 12 fois pour la 45e cérémonie. Tollé des féministes, le réalisateur et son équipe jouant à "viendra, viendra pas" salle Pleyel pour le grand soir. Finalement c’est "viendra pas", mais le 29 février, un peu après minuit, la réalisatrice Claire Denis décachette une enveloppe qui va faire du bruit : le César du Meilleur Réalisateur est attribué à Roman Polanski. 

Applaudissements, sifflets, Adèle Haenel quitte la salle en fureur, Florence Foresti maîtresse de cérémonie refuse de remonter sur scène bref un final chaotique, duquel sort la promesse de lendemains qui changent, de nouvelle gouvernance, etc.

Après l'affaire Polanski, une nouvelle assemblée générale est élue

Et nous voici 7 mois plus tard : la nouvelle assemblée générale des César vient d’être élue.  180 nouveaux membres, mais pas tout à fait ! Parmi eux, 16 personnalités historiques, qui sont là depuis la fondation de l’association en 1975, et qui ont fait valoir un droit prévu sans les statuts des César : celui d’être réélues d’office. Re-tollé, re-protestation, re-scandale !

À lire aussi
Nicolas Maury dans "Garçon chiffon", en salles le 28 octobre 2020 Cinéma
"Garçon chiffon" : qui est le réalisateur et l'acteur Nicolas Maury ?

D’abord parce que parmi ces 16-là, il n’y a que 2 femmes, ce qui remet en cause le principe chèrement acquis de parité. Mais surtout, parmi ces 16-là, 3 noms hérissent les nouveaux élus : Alain Terzian, symbole du monde d’avant, mais aussi Thomas Langman et Roman Polanski, impliqués dans des affaires de violences faites aux femmes, le cas Polanski étant pour certains l’épouvantail qui cache le champ de maïs ! Les nouveaux élus signent illico une tribune dénonçant cette prime à la réélection d’office, 2 d’entre eux démissionnent. Tout cela nous amène donc à l’élection de ce matin. 

Éric Metayer est ainsi un nouvel élu chez les scénaristes. "Si les gens, au moment, où on fait un changement de statut, décident que tout l'historique parte, et bien moi je n'ai aucun problème puisque tout le monde est parti. Si on décide, qu'il reste avec un vote, et bien je vous le dis tout de suite je vote sans aucun problème, mais il y a des noms qui ne seront pas dans mon vote. Si à l'arrivée de ce vote, on s'aperçoit que trois personnes qui peuvent poser problème sont là, et bien je ne serai plus là. Je ne peux pas siéger à côté de certaines personnes, c'est tout", explique-t-il au micro de RTL. 

Verdict en fin de matinée

Petite précision : nous avons pu voir le courrier adressé en juillet au 4.313 membres de l’Académie pour le renouvellement de l’assemblée et la notion de "réélection d’office" de membres historiques volontaires, y figure bien. Régis Wargnier fait partie de ces piliers des César : "On a démissionné pour que ça se calme au printemps et puis comme on est des plutôt des gens bien élevés et qu'on pense finalement, qu'on n'a pas mal travaillé, même s'il y a eu des manquements ou bien un manque d'attraper l'époque comme elle est aujourd'hui, on s'est dit on ne va pas les laisser comme ça (....) En gros, on ne va pas les laisser sans notre savoir. S'ils arrivent en disant : 'Démission, démission ! Dehors les historiques !', mais je m'en vais et je serai plutôt en attente des salles de cinéma qui se remplissent que de repartir aux César". 


Le message est clair.Verdict en fin de matinée après un vote électronique à distance, mesures sanitaires obligent. Véronique Cayla, ancienne présidente du CNC et de la chaîne Arte devrait être élue présidente associée à Éric Toledano, co-réalisateur d'Intouchables, comme vice-président : ils sont les seuls candidats. Roman Polanski, comme Alain Terzian, ont fait savoir qu’ils n’étaient candidats à rien.

21 binômes paritaires pour chacune des 21 branches professionnelles, (réalisation, interprétation, production ou technique) dirigeront pour 4 ans l’Académie des César... Mission : apurer le passé et le passif mais aussi préparer la 46e cérémonie sans doute repoussée au printemps prochain comme sa glorieuse aînée des Oscars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Information César
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants