1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Annie Girardot : le jour bouleversant de son César pour "Les Misérables"
3 min de lecture

Annie Girardot : le jour bouleversant de son César pour "Les Misérables"

Le 3 février 1996, lors de la 21ème cérémonie des César présidée par Philippe Noiret, l'actrice reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Annie Girardot le jour de la remise de son César pour "Les Misérables"
Annie Girardot le jour de la remise de son César pour "Les Misérables"
Crédit : VINCENT AMALVY / AFP
RÉCIT - Annie Girardot : le jour de son sacre aux César pour "Les Misérables"
03:27
L'INTÉGRALE - Annie Girardot, son retour en grâce aux César en 1996
23:34
Flavie Flament
Flavie Flament

Nous sommes le 3 février 1996. Le cinéma est à l’honneur au Théâtre des Champs-Elysées, avenue Montaigne, à Paris. C’est la 21ème cérémonie des César, présidée par Philippe Noiret.

Dans la salle, de jeunes comédiens côtoient les étoiles Sandrine Kiberlain et Isabelle Carré concourent dans la catégorie espoir féminin, Guillaume Depardieu croise Michel Serrault, et en coulisses, Claudia Cardinale et Alain Delonse retrouvent : ce soir, ils remettront un César d’honneur à Henri Verneuil. On est encore sous le choc de La Haine de Mathieu Kassovitz et l’on se demande si La Route de Madison de Clint Eastwood va remporter le prix du Meilleur Film Étranger…

Pourtant, c’est un prix secondaire, pour le second rôle féminin qui ce soir va créer l’évènement, marquer les esprits dans la salle et devant leur télévision. En lice : Clotilde Courau, Jacqueline Bisset, Claire Nadeau, Carmen Maura, et Annie Girardot. Annie Girardot, la magnifique, que le cinéma avait oubliée ces 10 dernières années. Elle semble déjà ailleurs, elle n’a pas l’air de s’attendre à quoi que ce soit. 

Une standing ovation pour la comédienne

Quand Valeria Bruni Tedeschi annonce le nom de la lauréate : Annie Girardot baisse la tête un instant pour encaisser l’émotion, puis se lève, un peu vacillante et désorientée avant de rejoindre la scène sous des applaudissements nourris. Elle porte un costume noir à motifs blancs avec un gros collier, son visage est beau, émacié sous ses cheveux courts, elle tourne son visage comme pour échapper à un regard qui pourrait la faire fondre en larmes. La salle est transportée.

À lire aussi

Standing Ovation pour cette comédienne bouleversante qui pleure de la joie d’être récompensée et de la tristesse d’avoir été délaissée, qui retrouve ce soir le cinéma comme un amant qui lui aurait tant manqué. Dans l’assemblée, Sophie Marceau est statufiée d’émotion, Juliette Binoche est en larmes…

Les remerciements à Claude Lelouch

À la fin de son discours, Annie Girardot remerciera Claude Lelouch, avec lequel elle aura tourné une demi-douzaine de fois. Lui qui aura toujours été là pour elle, quand d’autres, dont certains dans la salle, l’auront trop longtemps considérée comme une actrice vieillissante et démodée, oubliant qu’elle fût dans les années 70, la personnalité des français devant Simone Signoret, Jean-Paul Belmondo ou Romy Schneider

Si elle s’en est allée, privée de son passé, emportée par la maladie d’Alzheimer 15 ans plus tard, Annie Girardot nous a laissé ce soir-là la trace d’une émotion à peau.

Ce soir dans Jour J de 20h à 21h sur RTL, retour sur ce César surprise et touchant, sur la carrière d'une actrice fantastique que le monde du cinéma a failli oublier. Notre invitée sera Agnès Grossman, journaliste et auteure d'Annie Girardot, le tourbillon de la vie.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/