3 min de lecture Les Républicains

Sarkozy, Bertrand, Larcher... Qui pour remplacer Wauquiez à la tête de LR ?

ÉCLAIRAGE - Une semaine après la lourde défaite des Républicains aux européennes, Laurent Wauquiez a annoncé sa démission de la présidence des Républicains, ce dimanche 2 juin.

Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand et Eric Ciotti, le 21 septembre 2016
Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand et Eric Ciotti, le 21 septembre 2016 Crédit : PHILIPPE HUGUEN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Prendre ses responsabilités et du recul. C'est ainsi que Laurent Wauquiez a annoncé sa démission de la présidence des Républicains, ce dimanche 2 juin au Journal Télévisé. Après avoir reconnu un "échec" électoral, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué vouloir éviter "tous risques de guerres des chefs, de revanches".

Les Républicains entament ainsi une phase de reconstruction. Et l'enjeu est de taille, puisque la prochaine échéance électorale a lieu en 2020 avec les municipales. En annonçant sa démission du poste de président du parti, Laurent Wauquiez a donné un conseil à son successeur : "Je ne crois pas que la droite se reconstruira si elle ne porte pas des actes forts".

L'annonce de Laurent Wauquiez intervient deux heures après l'appel à l'ouverture de Marion Maréchal. Invitée sur LCI, l'ancienne députée du Vaucluse a déclaré : "Ce que je crois indispensable c'est que demain puisse émerger, je l'espère, de cette débâcle des Républicains, ce courant de droite qui se structure, qui puisse demain accepter le principe d'une grande coalition avec le Rassemblement national, en gardant ses spécificités".

Nicolas Sarkozy

C'est l'hypothèse qui revient à chaque turbulence au sein de la droite : Nicolas Sarkozy. Au lendemain des élections européennes, certains militants demandaient le retour de l'ancien président. Jamais bien loin de son parti, conseiller premium et parrain de la droite, Nicolas Sarkozy conserve une cote de popularité élevée.

À lire aussi
Christian Jacob a été élu président des Républicains ce dimanche 13 octobre. Les Républicains
Christian Jacob a été élu à la tête des Républicains avec 62,58% des voix

En avril dernier, 30% des Français indiquaient "soutenir" ou "éprouver de la sympathie pour" lui, selon un sondage Odoxa. L'ancien président de la République arrive ainsi en tête des personnalités politiques les plus appréciées des Français. Il devançait de quatre points Ségolène Royal, son ancienne rivale à l'élection présidentielle de 2007 et Marine le Pen.

Xavier Bertrand

Parti dès l'élection de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, Xavier Bertrand peut-il revenir au sein du parti ? Resté très discret lors de la campagne des européennes, le président de la région Hauts-de-France est désormais sollicité par Valérie Pécresse et Guillaume Peltier afin d'aider à la reconstruction des Républicains.

Au micro de RTL, le vice-président du parti se disait favorable à "toutes les initiatives" pour s'allier avec le centre. "On aura besoin de Gérard Larcher, de Xavier Bertrand, de Valérie Pécresse, de Christian Jacob, de François Baroin (...) La question n'est pas une question d'hommes (...) Il y a un échec qui n'est pas l'échec d'un homme mais d'une ligne", expliquait-t-il.

Gérard Larcher

Il a été le premier à mener la fronde contre Laurent Wauquiez, après l'échec de François-Xavier Bellamy aux européennes. Gérard Larcher souhaite réunir la droite et le centre et pourquoi pas hors des Républicains. Le président du Sénat avait affiché son objectif : "Engager une démarche au travers des territoires pour reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre".

L'idée étant de s'assurer un ancrage territorial solide en vue des élections municipales. Un maillage en péril puisque les maires Les Républicains sont fortement sollicités par La République En Marche. Sébastien Lecornu, le ministre chargé des Collectivités territoriales, a déclaré que "la plus grande preuve de clarté, pour ces maires de droite, c'est de quitter LR, ce que je les appelle à faire", dans un entretien au Journal du dimanche.

François Baroin

François Baroin pourrait aussi faire son retour à la tête des Républicains. Sollicité pour reprendre des responsabilités au sein du parti par les ténors de la droite, François Baroin représente un avantage considérable en tant que président de l'Association des maires de France (AMF).

Il n'avait pas hésité en mai dernier à l'occasion des deux ans de l'élection d'Emmanuel Macron à l'Élysée, à mettre en garde le président de la République. Même s'il souligne qu'il y a eu "de bonnes mesures économiques au début", avec la fiscalité sur les entreprises, la "flat taxe" sur les dividendes et la réforme du droit du travail, "ça s'est bloqué. Il s’est mis à distance des corps intermédiaires", déclarait-il sur RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Laurent WAUQUIEZ
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants