2 min de lecture Réforme des retraites

Retraites : "Emmanuel Macron doit convaincre Laurent Berger", assure Olivier Bost

ÉDITO - Le gouvernement dévoilera son projet de réforme des retraites ce mercredi 11 septembre. Ils ne seront que deux à trancher pour les décisions ultimes. Emmanuel Macron à l'Élysée et Laurent Berger à la CFDT.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Retraites : "Emmanuel Macron doit convaincre Laurent Berger", assure Olivier Bost Crédit Image : AFP / Loïc Venance | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Venantia Petillault

Il y a beaucoup de protagonistes dans cette crise mais le dénouement tient à quelques personnes seulement. Dans cette réforme des retraites, il n'y a pas tant d'acteurs que cela qui sont dans la confidence. À l'heure des choix, ils ne seront que deux à trancher pour les décisions ultimes. Emmanuel Macron à l'Élysée et Laurent Berger à la CFDT. C'est le syndicat que le gouvernement doit convaincre mercredi. 

Le Premier ministre est lui aussi dans le jeu. Édouard Philippe est en parfaite confiance avec Emmanuel Macron. Il s'est montré prudent et frileux pour la très grande réforme universelle. Mais depuis qu'Emmanuel Macron lui a imposé de monter en première ligne, il le fait au risque d'y perdre sa place si cela tourne mal.

Jean-Paul Delevoye a perdu en influence. Son seul intérêt, aux yeux de beaucoup, c'est de discuter avec les syndicats. Les ministres en coulisse ne cachent pas qu'ils en ont un peu marre de ses bévues. D'ailleurs, dans la majorité, certains lui ont trouvé un petit nom : "Delevoye de garage". Autrement dit, ils ne comptent plus du tout sur lui pour les sortir des ennuis.

Une entente difficile

Jean-Paul Delevoye comme d'autres ministres pèsent beaucoup moins dans les décisions que certains conseillers. À Matignon et à l'Élysée, on note par exemple, Pierre-André Imbert, Thomas Fatome, Marguerite Cazeneuve... Mais celui qui est le plus proche du président c'est Philippe Grangeon

À lire aussi
Le cortège CGT manifeste contre la réforme des retraites à Marseille (illustration) réforme des retraites
Réforme des retraites : "Nous allons continuer" les coupures de courant dit la CGT Energie

Conseiller spécial à l'Élysée, il peut tout dire à Emmanuel Macron. Il a un rôle clef car c'est un ancien de la CFDT, un adepte du dialogue et du respect des syndicats, de tout ce qui a manqué sur la première moitié du quinquennat. Par exemple, le grand débat, c'était une idée à lui. 

Le fossé ne cesse de se creuser entre Laurent Berger et Emmanuel Macron. Entre eux deux, c'est l'histoire d'un têtu borné, le président, et d'un sensible vexé, le patron de la CFDT. D'après Laurent Berger, Emmanuel Macron ne l'a jamais considéré parce qu'il parlait à l'oreille de François Hollande. 

Convaincre Laurent Berger pour faire passer la réforme

Voici ce qu'il confiait au printemps en privé : "Je n'ai jamais rechigné à éteindre le feu mais pas quand avant, on m'a marché dessus". La blessure est profonde et le chef de l'État a multiplié les petites humiliations inutiles. Leurs rapports personnels sont donc compliqués, tous ceux qui les entourent font tout pour que cela s'arrange. 

"Je n'ai jamais entendu autant de gens, chez les conseillers comme chez les ministres, dire ces derniers jours autant de bien de Laurent Berger. C'est un mec hyper courageux !", a résumé l'un des conseillers ce week-end. 

Faire bouger la CFDT mercredi 11 décembre avec ses annonces, le gouvernement ne pense plus qu'à ça et n'a que cela comme solution. Emmanuel Macron doit convaincre Laurent Berger, le destin de cette réforme des retraites tient aussi à l'entente, le temps d'un instant, des deux hommes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Laurent Berger Cfdt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants