1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : que disaient les sondages un mois avant le premier tour en 2017 ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : que disaient les sondages un mois avant le premier tour en 2017 ?

À un mois du premier tour de la présidentielle, les sondages donnent une orientation claire. Un schéma qui semble se répéter par rapport à 2017.

Les 11 candidats à l'élection présidentielle 2017 dans l'ordre alphabétique
Les 11 candidats à l'élection présidentielle 2017 dans l'ordre alphabétique
Crédit : AFP
Thibault Nadal

Plus qu'un mois avant le premier tout de l'élection présidentielle. Le 10 avril prochain, les Français ont rendez-vous dans les urnes pour choisir les deux candidats qui s'affronteront au second tour. 

Et à un mois du vote, une tendance nette se dégage. Dans un dernier sondage réalisé par l'institut Elabe, paru mardi 8 mars, Emmanuel Macron recueille 33,5% d'intentions de votes, loin devant Marine Le Pen (15,%), Jean-Luc Mélenchon, qui continue sa percée en se plaçant troisième avec 13% d'intentions de votes, Éric Zemmour (11%) et Valérie Pécresse, qui continue sa chute pour atteindre 10,5% des voix.

Mais les sondages restent des sondages et tout peut être bouleversé dans les urnes. Sauf qu'en 2017, les deux candidats en tête avaient rallié le second tour. Emmanuel Macron était crédité de 26% selon des sondages BVA et Harris. Le leader d'En Marche était talonné par... Marine Le Pen avec 25% d'intentions de votes selon les instituts. Des statuts qui se sont donc confirmés puisque les deux candidats se sont retrouvés au second tour avec respectivement 24% et 21% de voix au premier tour. Des chiffres toutefois inférieurs aux prédictions. 

En 2017, la surprise est venue de Jean-Luc Mélenchon. Créditée de 13% selon Harris et de 14% selon BVA, le candidat de la France Insoumise avait réuni 19,5% des voix, finissant à "seulement" 600.000 voix du second tour. Une performance que le député des Bouches-du-Rhône pourrait être en mesure de rééditer. 

En 2012, les deux candidats en tête avaient également rallié le second tour

À écouter aussi

En 2012, la dynamique semblait identique. Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient largement en tête dans les sondages. Le candidat de l'UMP était alors crédité de 28% selon BVA et de 30% selon le CSA (un institut de sondage et non le Conseil supérieur de l'audiovisuel). Le candidat du PS avait lui recueilli 29,5% et 28% selon les instituts. Les deux hommes ont rallié le second tour avec 28% de voix pour François Hollande contre 27% pour Nicolas Sarkozy

Derrière eux, les sondages donnaient Marine Le Pen troisième, Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou cinquième. Un classement qui s'est vérifié le soir du premier tour. 

Comme le montrent les chiffres, les sondages à ce stade restent fiables et donnent des tendances claires et proches du résultat final.

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/