1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : quand Emmanuel Macron dévoilera-t-il son programme ?
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : quand Emmanuel Macron dévoilera-t-il son programme ?

Emmanuel Macron a lancé sa campagne lundi 7 mars à Poissy avec déjà quelques propositions. Son entourage assure qu'il dévoilera son programme d'ici une quinzaine de jours.

Emmanuel Macron, candidat La République En Marche et président sortant
Emmanuel Macron, candidat La République En Marche et président sortant
Crédit : THIBAULT CAMUS / POOL / AFP
Macron : le programme d'ici 15 jours
00:03:32
Un air de campagne du 09 mars 2022
00:03:32
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

Emmanuel Macron a commencé à distiller ses premières idées de candidat, mais le programme, c'est pour quand ? "D'ici 15 jours", promet son équipe de campagne. La forme de la présentation n'est pas arrêtée, rapport à l'agenda compliqué du candidat intermittent accaparé par la guerre en Ukraine. D'ici là, Emmanuel Macron va continuer à mettre des idées dans le débat dès qu'il aura un créneau de candidat. 

Lundi matin à son QG, c'était ses trois chantiers - école, santé, institutions - et ses quatre pactes - européen, productif, générationnel et républicain. Lundi soir à Poissy, c'était la suppression de la redevance télé ou les 30 minutes de sport à l'école par jour. Il pourrait d'ailleurs profiter de sa rencontre mercredi après-midi avec les parlementaires de la majorité pour à nouveau dévoiler des bribes de son projet.
 
Toutefois, il n'y aura pas de meeting d'Emmanuel Macron à Marseille samedi. Ce sera "sans lui". Il y aura juste un rassemblement de ses soutiens au Pharo en plus petit comité. Et pour l'instant pas de gros meeting prévu avec le candidat. "Inapproprié en ce moment", explique un de ses fidèles. Le format "échange avec des Français" comme à Poissy est privilégié à ce stade, dixit un cadre. 

Mais le président a demandé à ses ambassadeurs de se déployer sur le terrain pour assurer des réunions publiques, histoire que tout cela ressemble un peu à une campagne. La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher sera dans l'Oise jeudi soir par exemple, son collègue des Outre-mer Sébastien Lecornu samedi dans l'Eure. Le QG planche sur des événements ce week-end dans chaque région.

L'action-réaction du jour au RN

L'action-réaction du jour a lieu au Rassemblement national... et ça vise Marion Maréchal. L'ex-députée, qui a rallié Éric Zemmour pas du tout pour "embêter tata" a-t-elle dit hier sur BFM-TV, ne dit pas encore si elle sera candidate aux législatives. Mais le RN prévoit un comité d'accueil au cas-où : lundi, le parti de Marine Le Pen a investi un candidat dans l'ex-circonscription de Marion Maréchal, dans le Vaucluse. 

L'heureux élu c'est Hervé de Lépinau, déjà candidat en 2017. Quelles qualités a-t-il pour affronter la nièce de Marine Le Pen ? "Il déteste Marion, c'est un bon début", confie un cadre RN à Marie Moley du service politique. Marine Le Pen avait prévenu il y a quelques semaines : "tous les traîtres auront des candidats en face". Cela vaut aussi pour la famille...

Le mystère : que va faire Nicolas Sarkozy ?

L'ancien président ne dit rien pour l'instant. "Il n'est pas prévu qu'il rentre dans le jeu de la campagne à court terme", assure son entourage qui s'interroge plutôt sur l'opportunité d'une expression médiatique de l'ancien président à propos de la guerre en Ukraine. Pour le reste, il va falloir patienter. 

Pourrait-il soutenir Emmanuel Macron ? Aidera-t-il Valérie Pécresse ? À moins qu'il ne prenne pas position ? Toutes ces théories circulent à droite et en macronie... "Je ne vois pas comment il pourrait ne pas la soutenir, même du bout des lèvres", confie une dirigeante LR. Mais certains commencent à perdre patience, comme ce cadre qui lâche : "il ne nous aidera pas, il fait tout pour que Pécresse soit à 12%, histoire de n'avoir aucune raison de la soutenir". Sa théorie ? "Il ne veut pas d'un autre président de droite après lui".

Le tour de France du jour, c'est celui de Jean Lassalle

Jean Lassalle se lance ce mercredi avec son bus orné de sa photo et de son slogan "La France authentique". Top départ à 9h du Lassalle-bus depuis son village natal de Lourdios-Ichère dans les Pyrénées Atlantiques. Une quarantaine de départements prévus, avec souvent deux par jour.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires