1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Éric Zemmour peine toujours à convaincre l'électorat féminin
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : Éric Zemmour peine toujours à convaincre l'électorat féminin

L'entourage du candidat Reconquête reconnaît qu'"il y a un petit défaut" qu'ils aimeraient "bien combler".

Éric Zemmour lors de son meeting à Toulon, le 6 mars 2022. Derrière lui, de gauche à droite : Guillaume Peltier, Marion Maréchal et Sarah Knafo.
Éric Zemmour lors de son meeting à Toulon, le 6 mars 2022. Derrière lui, de gauche à droite : Guillaume Peltier, Marion Maréchal et Sarah Knafo.
Crédit : AFP
Marine Derquenne & AFP

À la veille de la journée internationale des droits des femmes, Éric Zemmour était face aux lectrices du magazine Elle. Sur le plateau de LCI, le candidat Reconquête a assuré qu'il voulait "un équilibre" entre "valeurs masculines" et "féminines" dans la société. Mais "quand il y a un excès de valeurs féminines, il y a une faiblesse de la société", a-t-il lancé. 

Le candidat de Reconquête a du mal à convaincre l'électorat féminin. "C'est un vrai handicap pour lui" a expliqué le sondeur Ifop Frédéric Dabi à l'AFP. En effet, les enquêtes démontrent qu'Éric Zemmour séduit plus d'électeurs que d'électrices.

Frédéric Dabi a assuré qu'"il a un prisme masculin assez clair, un peu comme Jean-Marie Le Pen dans les années 80, mais de façon plus marquée". En effet, il y a quelques semaines, l'écart entre son électorat masculin et féminin atteignait 7 à 8 points

L'ancien polémiste est renvoyé à son passé

Dans le dernier sondage BVA pour Orange et RTL, Éric Zemmour qui dépassait Valérie Pécresse est de nouveau retombé à 13%. Le différentiel entre son électorat masculin et féminin a donc lui aussi diminué, et s'élève désormais à 2 points. Son entourage estime ainsi qu'"il y a un petit défaut qu'on aimerait bien combler", d'autant plus que sa concurrente Marine Le Pen "surperforme auprès des femmes".

À écouter aussi

L'ancien polémiste et essayiste est régulièrement renvoyé à son passé, notamment par ses adversaires qui en ont fait un véritable angle d'attaque. Sur Twitter par exemple, des soutiens de Valérie Pécresse ont fait une compilation de ses interventions à la télévision avec le hashtag #miZogyne, montrant des séquences où il évoquait la place des femmes dans la société. Le polémiste déclarait sur les plateaux télévisés que les femmes "n'ont pas la même forme d'intelligence que les hommes" et qu'elles "n'incarnent pas le pouvoir". Il déclarait que "le féminisme est un totalitarisme".

Récemment, dans son livre La France n'a pas dit son dernier mot publié en septembre 2021, il a écrit "dans une société traditionnelle, l'appétit sexuel des hommes va de pair avec le pouvoir ; les femmes sont le but et le butin de tout homme doué qui aspire à grimper dans la société".

Enfin, selon plusieurs témoignages recueillis par Mediapart, Éric Zemmour est accusé d'agressions sexuelles. Aucune plainte n'a cependant été prononcée contre lui pour le moment. 

Éric Zemmour tente de se défendre, se considérant "victime" d'une "propagande"

Éric Zemmour continue d'assurer qu'"autour de moi, il y a des femmes de pouvoir qui ne supporteraient pas de travailler avec un misogyne". Il s'appuie notamment de sa conseillère Sarah Knafo et sur Marion Maréchal qui s'est ralliée à sa candidature dimanche 6 mars. Il se considère ainsi victime d'une "propagande" et continue d'affirmer qu'il est "celui qui protège le mieux les femmes". 

Il s'en prend à "l'immigration" et à la "délinquance" quand "des dames n'osent plus sortir avec leurs colliers au cou" et "dans d'innombrables quartiers, elles ne peuvent pas se mettre en robe sans se faire cracher dessus". Il répète constamment qu'il "ne compte pas enlever le moindre droit aux femmes", mais début décembre, Éric Zemmour avait toutefois promis sur BFMTV de "bloquer les PMA sans père" s'il était élu.

Un meeting des "femmes avec Zemmour"

Au sujet des inégalités salariales, avant sa candidature, il déclarait en novembre qu'il y avait "beaucoup de femmes qui sont dans des métiers moins bien payés, mais c'est elles qui les choisissent". Éric Zemmour continue aujourd'hui d'affirmer que "c'était essentiellement parce que les femmes ne choisissent pas les mêmes métiers qu'il y a des différences de salaires entre les hommes et les femmes" (LCI). 

Lors de son meeting à Toulon, Stéphane Ravier qui a abandonné le RN pour s'allier à Éric Zemmour a rendu hommage à sa "mère qui faisait le plus beau métier du monde, mère de famille."

Le candidat qui tente de convaincre a décidé de dédier une partie de son programme aux "Françaises". Il promet notamment de créer 60.000 places de crèches, veut répartir librement le congé parental, donner la priorité aux mères célibataires françaises pour obtenir des logements sociaux et des place en crèches, et augmenter le pension de réversion pour les veuves. D'ailleurs, ce mardi 8 mars, son équipe de campagne organise un meeting des "femmes avec Zemmour" à l'occasion de la journée des droits des femmes. Sur les réseaux, il a aussi tenu à remercier les femmes présentes dans son parti Reconquête.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/