1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : ces infos à retenir pour comprendre l'enjeu de l'entre-deux-tours
5 min de lecture

Présidentielle 2022 : ces infos à retenir pour comprendre l'enjeu de l'entre-deux-tours

DÉCRYPTAGE - La campagne pour le second tour est lancée, alors que certains candidats tirent encore les enseignements du premier tour du scrutin. RTL.fr en dresse le bilan et pose les enjeux de l'entre-deux-tours.

Illustration profession de foi
Illustration profession de foi
Crédit : Nicolas TUCAT / AFP
Marie-Pierre Haddad

La décomposition du paysage, entamée en 2017, se poursuit en 2022. Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, les gagnants côtoient les perdants et les discours de conquête succèdent aux aveux d'échecs. 

Même si l'affiche du second tour est similaire à celle de 2017, les enjeux sont de loin différents. Selon les chiffres définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur, Emmanuel Macron a obtenu 27,60% des votes exprimés et Marine Le Pen a récolté 23,41%. Le troisième homme de l'élection est Jean-Luc Mélenchon avec 21,95%.

Cette élection présidentielle a aussi acté la fin des deux partis historiques de la Vème République : Les Républicains et le Parti socialiste. Valérie Pécresse et Anne Hidalgo ont respectivement obtenu 4,79% et 1,74%. Mais les mines déconfites doivent maintenant s'effacer, car la campagne de l'entre-deux-tour a déjà débuté. RTL.fr dresse le bilan du premier tour et les enjeux du second tour. 

Des réserves de voix pour Marine Le Pen

Même duel mais situation différente. L'affiche du second tour de 2022 n'a de point commun avec celle de 2017 que le casting. Il y a cinq ans, Emmanuel Macron franchissait le premier tour en obtenant 24,01%. Marine Le Pen, elle, obtenait 21,30%. En 2022, contrairement à 2017, la candidate Rassemblement national bénéficie d'une réserve de voix. En effet, Eric Zemmour a appelé ses électeurs à voter pour Marine Le Pen. "J'ai bien des désaccords avec Marine Le Pen", a reconnu le candidat Reconquête mais il y a face à elle "un homme qui a fait entrer 2 millions d'immigrés" en France. 

À lire aussi

Tout en précisant savoir que certains de ses "électeurs ne voudront pas voter pour elle". "Je ne les juge pas", a-t-il ajouté. Autre réserve de voix : Nicolas Dupont-Aignan qui a aussi lancé un appel à ses électeurs pour faire barrage à Emmanuel Macron et voter pour Marine Le Pen. Pour rappel, le candidat souverainiste a obtenu 2,07%.

Du côté des Républicains, Eric Ciotti a décidé de ne pas apporter de voix à Emmanuel Macron. "Je ne me reconnais pas dans sa politique, je ne le soutiendrai pas", a-t-il affirmé en ne donnant donc pas de consigne de vote. 

La fin des bastions en politique

Cette élection présidentielle marque aussi la fin des bastions politiques. Le fief de François Fillon, à Sablé-sur-Sarthe, en est l'illustration. En 2017, le candidat de la droite et du centre avait récolté 45% des voix. En 2022, Valérie Pécresse n'a obtenu que 6,59% des suffrages. Emmanuel Macron est arrivé en tête avec 31,05%, Marine Le Pen a obtenu 24,20% et Jean-Luc Mélenchon 19,04%.

Même constat à Versailles. En 2017, François Fillon était arrivé en tête dans cette ville ancrée à droite avec 42,99%, suivi par Emmanuel Macron (27,06%) et Marine Le Pen (9,8%). Cinq ans plus tard, le candidat-président est en tête avec 33,05%. Eric Zemmour a obtenu 18,48% et Jean-Luc Mélenchon 14,07%. Valérie Pécresse n'arrive qu'à la quatrième position avec 14,04%.

À Paris, ville dirigée par la candidate socialiste Anne Hidalgo, Emmanuel Macron avait obtenu 34,83% au premier tour, suivi par François Fillon avec 26,45% et Jean-Luc Mélenchon à 19,56%. Cette fois-ci, le président est aussi arrivé premier avec 35,33%. Le candidat de la France insoumise a fait une percée à 30,09%, suivi par Eric Zemmour avec 8,16%. À noter que la maire PS de Paris n'a obtenu que 2,17%.

Emmanuel Macron sur les terres de Marine Le Pen

Emmanuel Macron a décidé de mener une campagne active pour l'entre-deux-tours. Le candidat-président s'est rendu à Denain dans les Hauts-de-France, autrement dit sur les terres de Marine Le Pen. Cette ville, historiquement à gauche, a plébiscité Marine Le Pen à 41,67%. Jean-Luc Mélenchon a obtenu 28,59% et Emmanuel Macron 14,73%. 

L'objectif est clair pour le candidat : convaincre tant les abstentionnistes que ceux qui ont voté pour la candidate RN et le candidat LFI. Lors de sa prise de parole, dans la foulée des résultats du premier tour, le chef de l'État a dit "tendre la main à tous ceux qui veulent travailler pour la France", en appelant à fonder, au-delà des "différences", "un grand mouvement politique d'unité et d'action".  

"Pas une voix à Marine Le Pen"

En 2017, Jean-Luc Mélenchon avait attendu 22 heures pour annoncer qu'il voterait contre l'extrême droite. Deux heures d'attente après la publication des résultats qui avaient fait trembler la gauche sur le choix du candidat de la France insoumise. 

Cinq ans plus tard, Jean-Luc Mélenchon a martelé à quatre reprises que ses électeurs "ne devez pas donner une voix à Marine Le Pen". Il a lui-même déclaré, en souriant, que cette fois-ci le message sera perçu plus clairement. "C'est vrai que cette fois-ci, c'est plus simple à défendre sur les plateaux télé", reconnaît un député de la France insoumise. 

Il a aussi annoncé, comme en 2017, une consultation auprès de ses 320.000 parrains citoyens en ligne pour savoir s'il fallait voter Emmanuel Macron ou blanc au second tour.

Qui a voté quoi ?

Dans le détail, on observe que les 18-24 ans ont voté pour Jean-Luc Mélenchon. Selon un sondage Harris Interactive x Toluna pour RTL et M6, ces électeurs ont plébiscité le candidat de la France insoumise à 34,8%. Ils étaient 28% en 2017. Les 25-34 ans ont choisi Marine Le Pen à 30%, contre 28% pour Jean-Luc Mélenchon en 2017

Les 35-49 ans et les 50-64 ans ont aussi voté majoritairement pour la candidate RN à 28,8% et 27%. Les 65 ans et plus ont fait le choix de voter à 37,5% pour Emmanuel Macron, alors qu'ils étaient 40% à plébisciter François Fillon.

Les catholiques ont voté davantage à l'extrême droite

Selon un sondage Ifop pour La Croix, les catholiques ont davantage voté pour l'extrême droite que l'ensemble des Français au premier tour de l'élection présidentielle. Les catholiques ont voté à 29% pour le président sortant, à 27% pour la candidate du Rassemblement national, Ils ont été 10% à donner leur voix à Eric Zemmour et à 7% à Valérie Pécresse, selon cette étude. 

Les candidats d'extrême droite ont obtenu 40%, si on additionne les votes en faveur de Marine Le Pen, Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan. Cela représente plus que l'ensemble des Français  l'échelle nationale. 

Chez les musulmans, Jean-Luc Mélenchon est très loin (69%) devant Emmanuel Macron (14%) puis la candidate du RN (7%). Le choix des protestants s'est porté en premier lieu sur le président sortant (36%), puis sur Marine Le Pen (17%) et en troisième lieu sur Jean-Luc Mélenchon (16%), selon cette étude.

La barre fatale des 5%

Seuls quatre candidats pourront se faire rembourser leurs comptes de campagne à hauteur de 47% : Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour. Douche froide pour Valérie Pécresse qui est en dessous des 5% nécessaires pour se faire rembourser. La candidate Les Républicains a lancé un appel à "une aide d'urgence" aux Français pour "boucler le financement" de sa campagne

Elle a déclaré être "endettée personnellement à hauteur de 5 millions d'euros". C'est pourquoi "j'ai besoin de votre aide, d'urgence, d'ici le 15 mai, pour boucler le financement de cette campagne présidentielle (...) Il en va de la survie des Républicains, et au-delà de la survie de la droite républicaine", a-t-elle ajouté. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/