1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Jadot, Hidalgo, Pécresse... Ces candidats qui vont devoir rembourser leurs frais
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Jadot, Hidalgo, Pécresse... Ces candidats qui vont devoir rembourser leurs frais

ECLAIRAGE - La situation financière d'EELV, dont le candidat à la présidentielle Yannick Jadot a enregistré un faible score entre 4 et 5% au premier tour, est "critique", avec deux millions d'euros à trouver d'ici la fin mai, a indiqué lundi son secrétaire national Julien Bayou, appelant les électeurs à soutenir le parti écologiste.

Illustration profession de foi
Illustration profession de foi
Crédit : Nicolas TUCAT / AFP
Thomas Pierre

Pour eux, c'est une claque électorale doublée d'une gifle financière. Les Républicains, le Parti socialiste et Europe Ecologie les Verts, trois partis historiques de la vie politique française sont menacés d'extinction après leur bérézina au premier tour de l'élection présidentielle. Aucune de ces formations politiques n'est parvenue à atteindre les 5% nécessaires au remboursement de leur frais de campagne. 

Yannick Jadot (4,6%) a été le premier à s'affoler en appelant dès dimanche soir ses soutiens à donner en faveur de la survie du parti. La situation financière d'EELV est "critique", avec deux millions d'euros à trouver d'ici la fin mai, a précisé lundi son secrétaire national Julien Bayou. "Le fait de rater la barre des 5% nous met dans une très très grande difficulté", a-t-il reconnu. 

"On avait fort heureusement baissé la voilure et dépensé moins que ce que nous avions prévu", a-t-il ajouté, évoquant des dépenses pour la campagne de premier tour "aux alentours de 6 millions d'euros". Une dette que ne couvriraient que partiellement les 800.000 euros alloués aux candidats ne franchissant pas la barre des 5%.

Pécresse endettée de 5 millions d'euros

La défaite est lourde de conséquences également du côté des Républicains, Valérie Pécresse n'ayant atteint que 4,8% des suffrages, bien en-dessous de sondages déjà alarmistes. Un choc chez LR et pour sa candidate qui a affirmé lundi avoir besoin de "7 millions d'euros pour boucler" sa campagne. "La situation financière de ma campagne est aujourd'hui critique", affirme la candidate LR. 

À écouter aussi

"LR ne peut pas faire face à la campagne, on n'a pas atteint les 5% pour rembourser les 7 millions qu'on avait engagés. Je suis personnellement endettée à hauteur de 5 millions". Elle lance un appel aux dons sur son site internet pour sauver Les Républicains. Les cadres du parti se réunissent ce lundi 11 avril.

De la même manière, le Parti socialiste déjà moribond depuis la précédente présidentielle devra aussi composer avec le résultat sa candidate Anne Hidalgo, créditée seulement de 1,7%. La déroute socialiste rimera-t-elle, là-aussi, avec banqueroute ? 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. P