1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. PMA pour toutes : la Manif pour Tous, affaiblie, redescend dans la rue
2 min de lecture

PMA pour toutes : la Manif pour Tous, affaiblie, redescend dans la rue

ÉCLAIRAGE - La Manif pour Tous descendra à nouveau dans la rue contre l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Mais on est loin des grands cortèges de 2013.

Des manifestants de la Manif pour Tous, en 2016 (illustration)
Des manifestants de la Manif pour Tous, en 2016 (illustration)
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
PMA pour toutes : la Manif pour Tous, affaiblie, redescend dans la rue
02:11
Marie Moley

Ce samedi 10 octobre, La Manif pour Tous descendra à nouveau dans la rue contre l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. Des rassemblements sont prévus dans une soixantaine de villes, partout en France, contre le projet de loi bioéthique qui doit encore passer en seconde lecture au Sénat. Mais sept ans après la mobilisation massive contre le mariage pour les couples de même sexe, la force de frappe de la Manif pour tous s’est effondrée

Pourtant, en 2013, les Invalides étaient pleines à craquer, les bus venaient de toute la France et 1 million et demi de personnes étaient dans les rues selon les organisateurs. Sept ans plus tard, c’est beaucoup plus modeste. La dernière manifestation anti-PMA en janvier dernier n'a rassemblé que 40.000 personnes

"Le sujet est plus technique, moins porteur", tente de justifier la Manif pour tous. Ce samedi en tous cas, ils ne se compteront même pas, Covid oblige, le nombre de participants est plafonné

On ne va pas refaire le match.

Un élu qui avait soutenu la Manif pour tous en 2013.

Le mouvement a été affaibli par des divisions internes. L’égérie Frigide Barjot a claqué la porte. Il reste Ludovine de la Rochère, catholique moins excentrique mais grande communicante. Quant aux combats, ils restent anti-PMA, anti-GPA (gestation pour autrui). L’an dernier, la Manif pour tous a créé un collectif qui fédère la galaxie des anti-mariage gay, avec notamment des associations catholiques conservatrices comme Alliance Vita, opposée à l’avortement.

À lire aussi

Au niveau des relais politiques, les rangs de ses soutiens se sont clairsemé au fil des années. En 2013, les ténors de la droite se montraient dans les rues en tête de cortège : Xavier BertrandJean-François Copé, Christian Jacob, Gérard Larcher… Samedi, aucune ne manifestera. "On ne va pas refaire le match", lâche un élu qui était en pointe à l’époque. D’autant, dit-il, qu’il y a un certain fatalisme qui s’est installé. En 2013, la mobilisation massive n’avait pas permis de changer une virgule à la loi Taubira. 

Aujourd'hui, il reste la marque "Manif pour tous", un maillage de militants, un savoir faire pour mobiliser. L'organisation a aussi fait des petits, des émanations qui sont nées de la nébuleuse Manif pour tous : le parti politique Sens Commun, des think-tank, des revues. Il y a eu un foisonnement qui depuis s’est aussi en partie essoufflé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/