1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron et Philippe, des retrouvailles à l'Élysée et des questions en suspens
3 min de lecture

Macron et Philippe, des retrouvailles à l'Élysée et des questions en suspens

DÉCRYPTAGE - Emmanuel Macron retrouve son ancien premier ministre le temps d'un dîner, ce 5 octobre à l'Élysée. Un tête à tête qui pourrait permettre de clarifier la stratégie de l'un et de l'autre pour 2022.

Édouard Philippe et Emmanuel Macron, le 29 juin 2020
Édouard Philippe et Emmanuel Macron, le 29 juin 2020
Crédit : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

Des retrouvailles. Emmanuel Macron et Édouard Philippe doivent dîner ensemble ce lundi 5 octobre à l'Élysée. C'est la première fois depuis le remaniement du 6 juillet dernier que l'ancien locataire de Matignon et le président de la République se revoient. 

Depuis le départ d'Édouard Philippe et donc l'arrivée de Jean Castex, les dynamiques ont évolué : le maire du Havre bénéficie d'une popularité qui en rendent plus d'un envieux et qui interroge sur son avenir politique et ses ambitions. Quant à Emmanuel Macron, le chef de l'État est sur une ligne de crête. Entre la crise sanitaire et la poursuite des réformes, marqueur de son quinquennat, il a annoncé l'allongement de la durée du congé paternité, les contours du projet de la loi contre les séparatismes et le retour en filigrane de la réforme des retraites. 

Mais reste que malgré cette nouvelle communication, le style Castex ne prend pas. "Même si j'en prends plein la figure en ce moment, ce n'est pas grave. J'assume", confie l'ancien "monsieur déconfinement" en privé, comme le rapporte Le Parisien. Une nostalgie s'empare-t-elle du président de la République à l'évocation de son ancien premier ministre ?

La mission de "consolider" la majorité pour 2022

Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont beaucoup à rattraper. Officiellement, les deux hommes se sont quittés sans amertume. L'ancien premier ministre avait fixé les limites de son action politique : "Le président de la République sait ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire". Le chef de l'État, lui, souhaitait insuffler une nouvelle dynamique pour mettre à profit les deux dernières années de son quinquennat. C'était donc la fin d'intérêts convergents entre un président et un premier ministre, comme la Ve République en a déjà connu. 

À lire aussi

Mais Emmanuel Macron n'a pas dit son dernier mot. Le président de la République aurait une nouvelle mission pour son ancien premier ministre : unifier et "consolider" la majorité présidentielle en vue de 2022. L'offre a été lancée... Édouard Philippe s'est donné le temps de la réflexion... Mais selon l'entourage de l'ex-premier ministre, le juppéiste n'a répondu ni par l'affirmative, ni par la négative. Une non-réponse qui fait office de réponse ? 

Le sujet devrait donc refaire irruption lors du dîner élyséen. Le chantier est immense puisque selon plusieurs responsables de La République En Marche, cités par Le Point, le parti présidentiel ne compterait que 10.000 militants actifs.

Édouard Philippe, chevalier de la Légion d'honneur

Au détour du repas, Édouard Philippe et Emmanuel Macron pourraient évoquer le titre de chevalier de la Légion d'honneur de l'ancien premier ministre. Selon L'Express, le maire du Havre, "en a le titre" mais "attend que le président le décore". "La remise pourrait avoir lieu au Havre en marge d'un déplacement du chef de l'État consacré au plan de relance, pourquoi pas ? Un proche d'Édouard Philippe l'a suggéré à l'Élysée", détaille l'hebdomadaire.

Emmanuel Macron pourrait aussi tenter d'éclaircir les intentions d'Édouard Philippe pour les mois à venir. Est-il avec lui ou contre lui pour 2022 ? Les proches du juppéiste n'ont qu'un mot à la bouche pour qualifier le maire du Havre : loyauté et répètent que l'ancien premier ministre n'envisage pas de se présenter contre Emmanuel Macron. 

Le temps n'est pas venu pour les aventures personnelles ni pour les aventures partisanes

Édouard Philippe

Le 25 septembre à Angers, Édouard Philippe assurait que "le temps n'est pas venu pour les aventures personnelles ni pour les aventures partisanes". Une dizaine de jours plus tôt, le maire du Havre revenait sur son parcours politique en adressant un clin d’œil à Emmanuel Macron et décochant une flèche en direct des Républicains

"J'ai longtemps fait partie d'une formation politique qui m'a exclu parce que j'avais fait le choix d'accepter la proposition du président de la République, explique l'ancien premier ministre. Et je suis assez reconnaissant aux responsables de ce parti politique : c'est vrai que je suis plutôt mieux à l'extérieur". Reste à savoir si Emmanuel Macron percera le mystère Philippe. À moins que Jean Castex s'en charge pour lui ; le premier ministre doit déjeuner le lendemain avec Édouard Philippe, selon Le Monde.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/