1 min de lecture Édouard Philippe

Édouard Philippe : "Nous allons affronter une tempête"

L'ancien premier ministre a mis en garde contre "une tempête économique, une tempête sanitaire, peut-être une tempête sociale", lors d'une réunion publique sur les élections sénatoriales.

Édouard Philippe, au Havre le 5 juillet 2020
Édouard Philippe, au Havre le 5 juillet 2020 Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

"Nous allons affronter une tempête". Lors d'une réunion publique le 16 septembre à laquelle assistaient quelque 200 personnes, Édouard Philippe a mis en garde sur la situation critique qui s'annonce pour les semaines à venir. 

"Je crois que nous aurons bien besoin dans les semaines qui viennent de cette capacité de rassemblement, de dépassement", a indiqué l'ancien premier ministre. "Je pense que nous allons affronter une tempête : une tempête économique, une tempête sanitaire, peut-être une tempête sociale. Les temps qui viennent vont être difficiles", a poursuivi le maire du Havre. 

Édouard Philippe a ensuite comparé la crise actuelle à une tempête "sur un bateau". "Quand la tempête arrive, l'important n'est pas forcément d'être d'accord sur toutes les questions avec ceux qui sont sur la bateau, mais de savoir où l'on veut aller et comment affronter la tempête", a-t-il estimé. 

C'est vrai que je suis plutôt mieux à l'extérieur

Édouard Philippe
Partager la citation

L'ancien premier ministre est aussi revenu sur son ancienne formation politique, Les Républicains. "J'ai longtemps fait partie d'une formation politique qui m'a exclu parce que j'avais fait le choix d'accepter la proposition du président de la République et de diriger un gouvernement qui voulait réduire le déficit, réformer l'assurance chômage, augmenter le budget de la défense, réformer la SNCF.... Et je suis assez reconnaissant aux responsables de ce parti politique : c'est vrai que je suis plutôt mieux à l'extérieur", a-t-il taclé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Édouard Philippe Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants